Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Les droits à congés payés

    27 juin 2019

    Dès son premier jour de travail, l'assistante maternelle acquiert des droits à congés payés.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 177 juin-juillet 2019

    177 juin 2019

    > Durée du travail : Quelles sont les règles ?
    > La première rencontre avec les parents
  • Hors-série spécial Paie et Impôts 2019

    Hors-série Paie et impôt avril 2019

    > Tous les conseils des spécialistes de L'assmat pour éviter les erreurs de la fiche de paie à la déclaration d'impôts !
  • L'assmat n° 176 avril - mai 2019

    176 avril 2019

    > La formation continue des assistantes maternelles
    > Soutenir l'accueil des enfants porteurs de handicap
Bienvenue, Invité
  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3

SUJET : reprendre un enfant apres que le parent soit venu

reprendre un enfant apres que le parent soit venu il y a 4 ans 7 mois #13

newlife388 écrit: On ne peut donc pas refuser un enfant malade par exemple bronchiolite, et du coup, s il contamine les autres ce n est pas grave ? Le raisonnement de la loi est ainsi faite?


Il existe des règles d'éviction en collectivité, tu peux reprendre à ton compte pour fixer des "limites".
Mais par exemple dans le cas de la bronchiolite il n'y a pas d'éviction de prévue, mais par contre il est rappelé que son accueil n'est pas souhaitable durant la phase aigüe de la maladie.

À toi de voir ce que tu acceptes et ce que tu n'acceptes pas tout en sachant que les parents nous choisissent aussi souvent parce qu'ils souhaite un peu plus de souplesse qu'en crèche pour l'accueil des enfants malades.

Les enfants vont bien souvent se contaminer les uns les autres, c'est logique même dans une "mini-collectivité", un jour c'est l'un qui rendra les autres malades le lendemain ce sera le contraire et c'est aussi comme ça que les enfants font leur immunité.

Accepter ou ne pas accepter un enfant malade dépend comme l'on dit certaines collègues de son état (pas avec une forte fièvre, pas un enfant qui n'a pas vu un médecin, pas un enfant qui a besoin d'une grande attention notamment, état compatible avec des sorties si tu as des péris par exemple) mais aussi des risques pour les autres personnes (les autres enfants en accueil mais aussi toi et ta famille).
Il faut te laisser la possibilité de ne pas accepter un enfant s'il représente un risque pour les autres : tu peux très bien accepter un enfant avec une pathologie un jour et quelques mois plus tard ne pas accepter un enfant qui a la même maladie parce que tu accueilles alors un très jeune nourrisson ou un grand prématuré pour qui cela présente un réel risque.
Il m'est arrivé de demander l'avis du médecin sur ce point.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
  • 2
  • 3