Actualités

  • Ce qui change sur la paie d’octobre 2018

    31 octobre 2018

    Le point sur les changements applicables à la paie des assistantes maternelles pour le mois d'octobre 2018.
  • Le complément mode de garde est revalorisé au 1er avril 2018

    28 mars 2018

    Les montants du complément mode de garde (CMG) de la PAJE sont revalorisés de 1 % au 1er avril 2018.
  • Pas de revalorisation des indemnités kilomètriques en 2018

    29 janvier 2018

    Le montant maximal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles ne sera pas revalorisé.

Récemment mis à jour

  • Complément libre choix du mode de garde

    19 octobre 2018

    Les parents employant une assistante maternelle peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières destinées à atténuer l'impact des charges liées à la garde des enfants sur le budget familial.

  • Salaire brut et salaire net

    19 octobre 2018

    Le salaire brut de l'assistante maternelle employée par un particulier est diminué des cotisations sociales salariales.

  • La formation professionnelle continue

    11 octobre 2018

    Les assistantes maternelles peuvent, comme n'importe quel salarié, bénéficier d'actions de formation professionnelle continue.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 174 déc. 2018 - jan. 2019

    174 décembre 2018

    > Démissionner : Formalités et droit au chômage
    > Le nouveau paysage de la formation initiale
  • L'assmat n° 173 novembre 2018

    173 novembre 2018

    > SMS, Emails, Réseaux sociaux… Quelle valeur juridique ?
    > La réforme de l’assurance chômage
  • L'assmat n° 172 octobre 2018

    172 octobre 2018

    > La protection contre les accidents du travail ;
    > Besoins fondamentaux : comment les combler ?
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Discussion sur les démarches à entreprendre pour employer une assistante maternelle, les aides à l'embauche, l'engagement réciproque, le contrat de travail.
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : Rupture de la période d'essai et pôle emploi

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #7

J'ai trouvé la réponse sue je cherchais dans le mien. Merci beaucoup.
Cela rejoins bien ce que disait Sitelle hier. La rupture est possible mais coupe les allocations pendant 121j, soit 4 mois.
Sauf cas trés spécifique...

Merci à vous pour votre rapidité.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #8

Et du coup c'est 6 jours et pas 8 comme je le pensais .

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #9

Ce qui finalement ne sert a rien. Car pour avoir de gros soucis au point de penser à la rupture de contrat dès la 1ère semaine...

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #10

pour nous cela ne sert pas a grand chose certes quoi que j 'ai démissionné 2 x en 17 ans dont une fois au bout de 3 jours ! :unsure:

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #11

Ouha c'est super ca. Enfin aprés c'est pas simple non plus de le faire.

C'était pour quel motif si ce n'est pas indiscret?

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Rupture de la période d'essai et pôle emploi il y a 1 an 1 mois #12

Djune86 écrit: J'ai trouvé la réponse sue je cherchais dans le mien. Merci beaucoup.
Cela rejoins bien ce que disait Sitelle hier. La rupture est possible mais coupe les allocations pendant 121j, soit 4 mois.
Sauf cas trés spécifique...

Merci à vous pour votre rapidité.


Euh vous devriez demander confirmation à Pôle emploi : Voilà ce qui est noté sur le site de l'Unedic

Démission d’un emploi repris après un licenciement, une rupture conventionnelle ou une fin de CDD
Le salarié qui prend l’initiative de cesser l’activité reprise après un licenciement, un CDD ou une rupture conventionnelle n’ayant pas donné lieu à une inscription comme demandeur d’emploi, peut bénéficier des allocations de chômage.
Une condition : la période d’emploi ne doit pas excéder 65 jours travaillés tels que définis à l’article 3§2 du règlement AC. (Accord d’appli. n° 14, chap. 2 § 4 du règlement AC)



Démission d’une activité reprise
Une personne qui, après avoir bénéficié d’une ouverture de droits, reprend une activité salariée, peut être amenée à en démissionner.
Dans cette situation, que le salarié soit inscrit ou non sur la liste des demandeurs d’emploi au moment de ce départ volontaire, la démission peut être considérée comme légitime si elle intervient après une ou plusieurs reprises d’emploi n’excédant pas 65 jours travaillés ou 455 heures travaillées depuis l’ouverture de droits précédente. Le versement du droit à l’ARE pourra alors être poursuivi ou repris (Art. 26 §1 b) et §2 du règlement AC).



Donc à mon avis, votre démission devrait être considérée comme légitime puisque vous n'avez pas travaillez plus de 65 jours ou 455 hr et sous l'ancienne convention de délai était de 91 jrs ou 455hrs.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par biscotte.
  • Page :
  • 1
  • 2