Récemment mis à jour

  • Complément libre choix du mode de garde

    22 août 2022

    Les parents employant une assistante maternelle peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières destinées à atténuer l'impact des charges liées à la garde des enfants sur le budget familial.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n°200 avril - mai 2023

    200 avril 2023

    > Travailler dans la fonction publique
    > Le titre professionnel « assistant maternel-garde d’enfants »
  • L'assmat n°199 février -  mars 2023

    199 février 2023

    > Le régime de prévoyance des assistantes maternelles
    > La réforme du complément de libre choix du mode de garde (CMG)
  • L'assmat n°198 - décembre 2022-janvier 2023

    198 décembre 2022

    > Critères et éthique de l’agrément
    > La nouvelle régularisation de salaire
Bienvenue, Invité
23 Fév 2023
Bonjour,
Nous faisons face depuis plusieurs jours à des attaques de spamming intenses malgré nos sécurités et notre vigilance, rendant l'utilisation du forum inconfortable et peu lisible.
En attendant une solution pérenne, l'accès au forum est temporairement réservé aux utilisateurs déjà enregistrés. La création de nouveaux comptes est momentanément suspendue.
Discussion sur les démarches à entreprendre pour employer une assistante maternelle, les aides à l'embauche, l'engagement réciproque, le contrat de travail.
  • Page :
  • 1

SUJET :

Fin de contrat fratrie prévisible il y a 1 an 4 mois #1

  • STEF2678
  • Portrait de STEF2678 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 121
  • Remerciements reçus 19
Bonjour,
Je viens sonder la communauté car je viens d'apprendre la grossesse d'une de mes employeurs. Ce sera bb2 de la Famille A. Il y a longtemps que ce bb est souhaité et la place chez moi reservée tacitement. Nous avons un accord avec cette maman à ce sujet. Je dois lui garder une place. Je suis ok avec ça car depuis toutes les années où je garde l'ainée et bien tout roule. Politesse, respect, écoute, dialogue, paiement à l'heure et ce n'est pas mon plus gros contrat etc ...
En parallèle, j'ai une famille, la Famille B où c'est plutot l'inverse. Une fratrie. Tout est compliqué depuis le debut de l'accueil de l'ainé. Ils devaient déménager puis non, puis oui puis non. Ensuite bb2 est en route on me dit que je ne devrais pas le garder puis oui, puis juste jusqu'à noel puis en fait un peu plus... difficile de se projeter. Sans compter les horaires qui changent tout le temps car l'employeur de maman est compliqué, le grand de 3 ans et demi qui est frondeur (il a des mimique d'ado et des mots qui ne sont pas ceux d'un tout petit), casseur, destructeur (il fonce dans mes portes, vitres et portail sous les yeux des parents qui ne disent mots, il faut que je leur demande d'intervenir, donne des coups de pieds aux meubles et portes, casse les jouets et livres ... juste pour donner qq exemples) , il a eu une periode d'affabulation aussi qui m'a mis très mal à l'aise mais j'en ai parlé aux parents et relais RPE et mes collègues prochent pour trouver des astuces. Depuis que son petit frère est en accueil chez moi, il est en demande d'encore plus d'attention. Je fais au mieux, je cadre, donne des objectifs pour que le calme soit respecté pour chacun (en ce moment c'est une "carotte" avec un autocollant choisi le soir pour le féliciter et lui donner envie pour les jours suivants et la fleur du comportement pour visuel), il va à l'école le matin mais l'après midi il reste chez moi et certains mercredis et les vacances scolaires. C'est de l'agitation, il saute tout le temps. J'ai peur pour les trajets à pieds jusqu'à l'ecole, j'aprréhende les vacances qui arrivent .., deux minutes par activité ou jeu, il zappe sans arrêt... J'ai conseillé plusieurs fois d'en discuter avec le médecin , de voir un psychomotricien ou assimilé pour avoir des clés, des astuces (un de mes fils est passé par là mais bien moins agité tout de même à l'époque). Grosso modo, il aspire bien mon énergie et son petit frère en prend le chemin. Je trouve ces enfants bien agités pour leurs âges 3.5 ans et bientôt 9 mois. Les parents me déconcertent souvent, une fois, ils m'ont même demandé de travailler une semaine gratuitement car changement de planing avec beaucoup d'heures complémentaires. J'ai refusé, juste proposé un étalement des heures complémentaires pour arranger. Bizarrement, ils ont trouvé une autre solution pour réduire la note. Pas de merci pour cadeaux de noel ou anniversaire, dernierement j'ai cassé un bib en verre et bien idem pas de merci pour l'avoir remplacé ou même un geste pour les jouets ou choses détruites (meme si il y a les IE, c'est franchement rien par rapport à la destruction) . J'ai modifié maa façon de travailler, ne laisse plus jouets et livres à disposition car jet de jouets sur les bébés, destruction bof bof , j'ai meme acheté un parc modulable de 2m*1.2 m en plastique qui m'a couté un bras et un rein réunis car BB2B me démonte toute la maison, son grand frère a éssayé de démonter le parc pour comprendre d'après la maman... J'ai souvent les boulettes avec cet accueil car ma famille et les autres accueils en patissent tous les jours. Ils sont épuisants en fait. Alors je met de la musique classique pour détendre l'atmosphère, prend des tisanes camomille..lol Je plaisante mais c'est un accueil difficile sur plusieurs points pour moi.
J'ai egalement une péri de 4 ans (famille A) et un petit de 5 mois (Famille C). J'essaie de dérouler rapidement mon historique pour que vous compreniez un peu. Lorsque les parents de cette fratrie B m'ont demandé de finalement garder bb2B alors que ce n'était pas prévu, j'avais déjà la place du bb de 5 mois (famille C) de retenue depuis janvier 21 car je connais la famille C ayant gardé leur grande et mon autre famille A avec projet bb2 également à la même période. Donc quand cette famille B à fratrie m'a demandé de poursuivre avec bb2B en mars 21 , j'ai dit ok mais j'ai prévenu oralement les yeux dans les yeux que d'une part je ne poursuivrai pas en ms pour le grand (beaucoup d'investissement de tout ordre pour finalement y perdre beaucoup) et que cette autre maman que je connais depuis longtemps m'a demandé cette place et qu'il faudrait me la libérer quand le cas se présentera et le père B m'a dit ok mais je me demande si il a bien conscience de tout ça. Car récément par ras le bol j'ai indiqué que le grand pourrait aller à la cantine bien avant la ms et j'ai vu la mère dans l'incompréhension. J'ai donc rappellé que j'avais prevenu le papa avant la naissance du second qu'il n'était pas prévu que je récupère le grand en ms, qu'à l'été c'était terminé.... Du coup, ça y est nous y voici, bb2A pour cette maman est en route... Avez vous déjà rencontré une telle situation et comment avez vous relancé le sujet et mis fin aux contrats ? car même si j'avais prévenu le père je ne veux blesser personne non plus et rester dans les clous ( même si leurs lousitcs m'en font tout de même bien baver quotidiennement..). J'espère avoir était limpide..Merci pour vos retours d'expérdiences.
Bonne journée à vous.

Connexion pour participer à la conversation.

Fin de contrat fratrie prévisible il y a 1 an 4 mois #2

bonjour
il faut etre franc et direct avec cette famille ,vous leur dites que comme convenu vous allez acceuillir
bébé de l'autre famille .que vous arreterez la garde .
par contre prenez vos précautions avec un engagement signé avec cette famille
soit les parents cherchent pour trouver une autre assmat et vous licencie soit vous demissionez.
pas d'etat ame si vous savez ou vous allez.
les parents qui font la sourde d'oreille ,on connait,trop facile
Ce message a reçu les remerciements de : STEF2678

Connexion pour participer à la conversation.

Fin de contrat fratrie prévisible il y a 1 an 4 mois #3

Bonjour,
Situation bien compliquée qu'est la votre !
Et ce que je vais vous dire ne va pas forcément vous faire plaisir et je m'en excuse davance car je vais me faire l'avocat du diable...et loin de moi l'idée de vous blesser ou autre...
vous dites avoir prévenu oralement les parents, mais au vue de ce que vous écrivez sur la réaction de la maman lorsque vous évoquez le fait que l'enfant pourrait aller à la cantine et sur le rappel des conditions que vous aviez donné au papa sur l'accueil, je ne suis pas sure qu'ils aient bien communiqué! vous auriez du très certainement le faire également par écrit car vous connaissez aussi bien que moi l'adage (les écrits restent et les paroles .....)
En l'état actuel et s'il n'y a pas d'écrit sur les conditions précises d'accueil de cet enfant, et ceci sans remettre en cause de quelques manières que ce soit vos dires, c'est votre parole contre la leur et pour le coup ils peuvent ne s'en remettre qu'aux termes du contrat.
Pour résumer la situation s'ils ne souhaitent pas vous licencier vous devrez en effet démissionner.
Pour ma part, je ne fais pas de périscolaire comme cela les choses sont claires dès le départ et c'est spécifié en entretien et noté en plus sur le contrat. Pour tous changements, dates de vacances etc..., je fais un avenant, pas de surprise, celui qui me dit qu'il ne savait pas je le renvoie aux écrits et les sujets sont vite clos!
En attendant de connaitre éventuellement la fin de cette histoire, bon courage à vous, en tout cas vous n'en manquez pas pour supporter des enfants petits monstres pareils.
Ce message a reçu les remerciements de : STEF2678

Connexion pour participer à la conversation.

Fin de contrat fratrie prévisible il y a 1 an 4 mois #4

  • STEF2678
  • Portrait de STEF2678 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 121
  • Remerciements reçus 19
Bonsoir, merci pour votre réponse. Oui, situation compliquée car personnes compliquées pour moi au long court. Pas de soucis, je prends note de vos conseils qui finalement font echos en moi. Je sais tout ca, j'avais besoin de le lire. D'ailleurs j'avais demandé au relais à l'epoque de la mise en place de mon avenant perisco ps si on pouvait notifier une fin de contrat. On m'a répondu que ce n'était pas possible de mettre une date de fin (et oui logique c'est un cdi à la base). Que si les parents veulent que j'accueille l'année suivante en ms, il faudra qu'ils me présentent un avenant et que si je le refuse car baisse significative du nombre d'heures (facilement 50% de moins) et bien ils devront me licencier. Pour l'autre enfant, dans mon esprit soit ils feront un licenciement de groupe pour tenter de trouver une collègue pour septembre qui est une période propice par chez nous pour commencer un contrat, soit ils attendent que je démissionne un mois avant d'attaquer l'autre accueil mais avec moins de projections pour eux... Je ne sais si la maman enceinte prendra un congé parental ou autre, je n'en suis pas là... mais dès l'annonce officielle de la grossesse, il faudra bien evidemment remettre les choses à plat, la franchise est ma devise. Je cherche à y mettre peux être les formes pour paraitre moins brusque et ne pas m'en vouloir d'avoir été vilaine. Du courage, je crois que nous en avons toutes et prendre les choses avec dérision est souvent ma solution à court terme (il faut savoir rire de tout pour ne pas devenir fou ou folle), je ne vous ai fait part que d'une part minime de mes aventures avec cette famille ... On rigole jaune parfois entre collègues car il y a des situations bien perchées parfois et au dires de certains éduc spé que je connais et bien ce n'est pas prêt de s'arranger ...merci encore, belle soirée.

Connexion pour participer à la conversation.

Fin de contrat fratrie prévisible il y a 1 an 4 mois #5

Bonsoir,

je me retrouve il y a quelques années dans certains de vos propos.
Ce genre de situation qui nous oblige à faire le point sur ce qui est bon pour nous et ce qui ne l'est pas, ce que nous pouvons accepter et ce que nous ne pouvons pas.
Nous faisons un métier du soin et il nous arrive de nous oublier en pensant en premier au bien-être des enfants, or pour bien prendre soin des autres il faut déjà prendre soin de nous, ce qui implique aussi des employeurs respectueux.

Le comportement des enfants de cette famille, c'est une difficulté mais c'est quelque chose qui peut s'améliorer. C'est une réelle satisfaction quand on voit ensuite le chemin parcouru. C'est un travail conjoint avec les parents et là visiblement les parents sont aux abonnés absents. Cela a un impact sur vous, votre façon de travailler, votre famille et aussi les autres enfants en accueil. Personnellement rien que pour le bien-être des autres enfants en accueil c'est un contrat auquel j'aurais mis un terme dès que possible (en invitant les parents à trouver un autre mode de garde, en démissionnant si je pouvais me le permettre ou en refusant le premier avenant proposé en espérant être licenciée).

Le comportement des parents. De ce côté là je n'espèrerais plus rien : girouette un jour, girouette toujours. Dans vos écrits j'ai bien l'impression que c'est leur intérêt qui prime, qu'ils n'ont pas de reconnaissance pour ce que vous mettez en place pour leurs enfants ... . Quand vous dites au papa que vous ne continuerez pas en MS et qu'il vous dit OK, à mon sens ça veut juste dire qu'il a entendu ce que vous disiez pas qu'il est prêt à vous licencier pour les deux enfants, au pire c'est "cause toujours tu m'intéresse".
Je sais maintenant combien travailler dans ces conditions peut être délétère, alors au premier avenant ce serait non.

Il n'est pas forcément pertinent de mettre trop en avant l'arrivée de nouveaux bébés pour justifier votre désir d'arrêter. Cela peut être mal pris par les parents qui auront l'impression que vous voulez remplacer leurs "adorables bambins" par des contrats plus intéressants et au final envenimer cette fin de contrat.

Le début de l'année est un moment propice pour évoquer les changements du à la scolarisation. C'est donc le moment de rappeler que vous ne pourrez pas accepter les changements d'horaires et donc de mensualisation que vont entraîner la scolarisation à temps plein du grand et que donc ils devront vous licencier pour cet enfant. Vous pouvez glisser "discrètement" que vous comprendriez très bien que du coup ils vous licencient aussi pour le petit pour les mettre tous les deux chez la même AM... en espérant qu'ils vous licencient pour les deux car la démission a toujours des conséquences sur une éventuelle indemnisation pôle emploi. Au pire, attendez pour le petit le prochain avenant... et dites non.

Bon courage avec cette famille et leurs enfants et vous verrez quand ce genre de contrat s'arrête cela fait vraiment du bien à tout le monde et on se demande pourquoi on n'a pas dit stop plus tôt.... et on se dit qu'on ne nous y reprendra plus ;)

Connexion pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1