Actualités

  • Le complément mode de garde est revalorisé au 1er avril 2018

    28 mars 2018

    Les montants du complément mode de garde (CMG) de la PAJE sont revalorisés de 1 % au 1er avril 2018.
  • Pas de revalorisation des indemnités kilomètriques en 2018

    29 janvier 2018

    Le montant maximal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles ne sera pas revalorisé.
  • Plafonds de ressources 2018 du complément mode de garde

    04 janvier 2018

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 0,2 % pour l'année 2018.

Récemment mis à jour

  • Salaire brut et salaire net

    07 février 2018

    Le salaire brut de l'assistante maternelle employée par un particulier est diminué des cotisations sociales salariales.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 170 juillet-août 2018

    170 juillet 2018

    > Le secret professionnel et le partage d’informations ;
    > Le préavis
  • L'assmat n° 169 juin 2018

    169 juin 2018

    > Le remplacement de l’assistante maternelle ou familiale ;
    > Violences éducatives ordinaires : de quoi parle-t-on ?
  • L'assmat n° 168 mai 2018

    n° 168 mai 2018

    > L’autorité parentale et l’enfant confié ;
    > Les motifs du licenciement
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : Relations avec le corps enseignant

Relations avec le corps enseignant il y a 6 mois 15 heures #7

Bonjour à tous,

Pour répondre à votre question, il s'agit d'un cas d'harcèlement scolaire sur un enfant de 4 ans. J'accueille 2 enfants en périscolaire dont l'un est harcelé par l'autre. A la maison P-A n'arrête pas d'embêter A. Il ne le laisse jamais tranquille, lui met des coups de pieds sous la table pendant les repas, lui pique les jouets, le tape, .... J'en ai parlé à la maman de P-A mais j'ai vraiment l'impression qu'elle se sente concernée. De mon côté, je le puni et lui explique qu'il faut laissé A tranquille mais il n'en a rien à faire. Mercredi dernier, après en avoir une nouvelle fois parlé à la maman, elle a décidé de ne plus le mettre à la maison le matin avant d'aller à l'école. Elle n'apprécie pas que son fils soit remis en place dès le matin. Elle me dit que ce sont des histoires d'enfant et qu'on ne doit pas intervenir. Je précise également que j’appréhendais de plus en plus sa venue à mon domicile. P-A ne venait plus le matin depuis 3 semaines. Il n'est venu que mercredi et, tout le temps qu'il a passé à la maison, il n'a pas arrêté d'embêter A.

Concernant le harcèlement que subit A à l'école de la part de P-A, la maman l'a appris vendredi matin juste avant qu'elle me le dépose à la maison. Effectivement, depuis lundi matin, A refuse d'aller à l'école. Il pleure dès qu'on parle de l’école, il a mal au ventre ou à la tête juste avant de partir. Il a également commencé à nous mentir en nous disant que la maîtresse avait dit qu’il n'y avait d’école jeudi et vendredi. Il faisait la tête pendant tout le trajet pour aller à l'école alors qu'il a toujours pris plaisir à aller à l'école. La maman m'a dit vendredi matin que son fils ne voulait plus aller à l'école à cause de P-A. Que celui n’arrêtait pas de l'embêter, de le taper, ....

La maman m'a demandé d'en informer la maîtresse le matin même le temps qu'elle puisse l’appeler pour pouvoir prendre un rdv avec la maîtresse et la directrice. Elle m'a dit que ça faisait parti de notre rôle de protection au niveau de l'enfance. J'en ai donc touché 2 mots à la maîtresse. Celle-ci m'a dit que j'avais bien fait de lui en parler et qu'elle allait être un peu plus observatrice. Elle m'a également dit que A n'était malheureusement pas le seul enfant à s'en plaindre. Beaucoup d'enfants disent qu'il est méchant, qu'il n'a aucun copain sans oublier les parents qui s'en plaignent constamment. Certains parents disent que quand on voit les parents, on voit l'enfant.

La maman de P-A a appris que j'en avais parlé à la maîtresse. Elle m'a insulté au téléphone en me disant que ce n'était pas mon problème. Que ce n'était que des histoires avec des enfants et que les adultes n'avaient pas à s'en mêler. Que son fils avait déjà beaucoup de problème à l'école et qu'il ne fallait pas en rajouter. Elle m'a également accusé de beaucoup de chose que ne sont pas vraies. Je n'ai même pas pu me défendre au téléphone.

J'ai appelé le 3020 Non au harcèlement scolaire. La personne m'a répondu que je n'avais fait que mon travail.

La maman de A a pris un rdv en urgence avec le corps enseignant. Les maîtresses et la maman de A sont outrées par le comportement des parents de P-A. La maman de A m'a dit que si rien ne bougé, elle allait contacté l’inspection académique et qu'elle porterait plainte si nécessaire.

La maman de P-A a bien évidemment arrêté le contrat. Mon mari et mon entourage proche disent que c'est une bonne chose. Je n'aurai plus d'appréhension les jours où il devait venir à la maison.

Je n'ai malheureusement pas pu joindre la PMI pour lui en parler. Je vous avoue que mon moral est au plus bas alors que j'ai seulement voulu venir en aide à un enfant à la demande de la maman.

Est-ce que certains d'entre vous ont déjà été confronté à ce problème ? Et qu'auriez vous fait à ma place ?

Merci pour vos réponse.

Une nounou qui commence sérieusement de l'utilité de son travail.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1
  • 2