Actualités

  • Assistantes maternelles : les points à retenir pour la première paie de 2020

    27 janvier 2020

    Prélèvement à la source, rémunérations minimales, complément mode de garde... Ces nouveautés qui impactent la rémunération des assistantes maternelles pour 2020.
  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.

Récemment mis à jour

  • Les frais kilométriques

    02 mars 2020

    L'assistante maternelle qui utilise son véhicule pour transporter l’enfant est indemnisée selon le nombre de kilomètres effectués.

  • La formation obligatoire

    21 janvier 2020

    Après son agrément, chaque assistante maternelle doit suivre une formation avant de débuter son activité professionnelle.

  • La formation professionnelle continue

    21 janvier 2020

    Les assistantes maternelles peuvent, comme n'importe quel salarié, bénéficier d'actions de formation professionnelle continue.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 182 avril - mai 2020

    182 avril 2020

    > Le projet d’accueil de l’assistante maternelle
    > Accueillir un enfant de parents militaire
  • L'assmat n° 181 février-mars 2020

    181 février 2020

    > Arrêt maladie : Quelles conséquences ? Quelle indemnisation ?
    > Prélèvement à la source
  • L'assmat n° 180 décembre 2019-janvier 2020

    180 décembre 2019

    > Le retrait d’agrément
    > Assistantes familiales affiliées à la convention collective de 1966
Bienvenue, Invité
13 Mar 2020
Pour une information sur les conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur l'activité des assistantes maternelles et sur la prise en charge des enfants accueillis :
> www.lassmat.fr/actualites/nouvelles-professionnelles

La réponse à vos questions quant à l'accueil des enfants, la rémunération ou l'indemnisation de l'assistante maternelle :
> www.lassmat.fr/statut-juridique/les-doss...-foire-aux-questions
La durée du travail, les congés payés, les jours fériés, les congés pour événements familiaux, le contentieux du travail.
  • Page :
  • 1

SUJET : Différent avec un parent employeur.

Différent avec un parent employeur. il y a 2 semaines 1 jour #1

Bonjour à tous,
Je reviens vers vous ce soir pour vous exposer mon cas .
Je travaille en MAM.
En contrat avec des parents depuis le 01/09/2019, je rencontre un souci d'impayé avec les parents du petit X
Ils me doivent les salaires de janvier février et bientôt mars 2020.
A plusieurs reprises, j'ai tiré la sonnette d'alarme sans effet.
A ce jour pour janvier et février ils me doivent la petite somme de 1224.64€.
Fin février pour les aider financièrement je leur diminue les heures de 35h / semaine on passe à 20h/semaine. perdant presque 300.00€ .
Dans le seul but de les aider à se refaire financièrement et vu qu'ils ne veulent pas me licencier ( je suis une excellente nounou!!).
On organise les paiement dus donc le 5/03/2020 je perçois mon salaire de janvier 2020 et celui de février une semaine plus tard.
Naïve, j'accepte .
Le 5/03 denier rien sur mon compte
Je décide donc de lui envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception et une lettre remise en main propre, dans le cas où elle n'irait pas chercher le recommandé.
Ceci afin de lui signifier mon intention de saisir le tribunal des prud'hommes.
Elle me la signe note lue et approuvée sans la lire .
Elle continue à me mettre l'enfant, sauf aujourd'hui puisque nous sommes fermées pour cause du covid 19.
Je leur donne rendez vous pour ce soir à 18h30 pour parler et trouver des solutions, notamment un licenciement, je suis prête à laisser tomber les préavis.
Elle me répond on viendra au rendez vous mais nous ne te licencieront pas ..
Je suis désemparée..
Je ne peux démissionner pour la simple et bonne raison qu'avec l'histoire du coronavirus, on pourra peut être prétendre au chômage partiel.
Et si démission entraîne 3 mois sans chômage. Même avec l'ordonnance de référé des prud'hommes il faudra attendre pour régulariser la situation, et requalifier ma démission en rupture aux torts exclusifs de l'employeur. procédure pouvant aller jusqu'à deux mois..
Je compte lui demander un licenciement ce soir.
Si elle refuse quels sont mes droits??
Je suis fatiguée et je veux en finir avec eux mais je ne peux pas agir comme je le souhaiterai..
Pouvez vous me conseiller ??
Autre question, dans le dossier prud'hommes à combien peut on prétendre en dommages et intérêts??
car si je dois me saisir d'un avocat, la procédure coûte cher et ma protection juridique ne prend pas tout en charge ..
Merci pour votre aide .
Cordialement

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Différent avec un parent employeur. il y a 2 semaines 1 jour #2

aojjb écrit: Bonjour à tous,
Je reviens vers vous ce soir pour vous exposer mon cas .
Je travaille en MAM.
En contrat avec des parents depuis le 01/09/2019, je rencontre un souci d'impayé avec les parents du petit X
Ils me doivent les salaires de janvier février et bientôt mars 2020.
A plusieurs reprises, j'ai tiré la sonnette d'alarme sans effet.
A ce jour pour janvier et février ils me doivent la petite somme de 1224.64€.
Fin février pour les aider financièrement je leur diminue les heures de 35h / semaine on passe à 20h/semaine. perdant presque 300.00€ .
Dans le seul but de les aider à se refaire financièrement et vu qu'ils ne veulent pas me licencier ( je suis une excellente nounou!!).
On organise les paiement dus donc le 5/03/2020 je perçois mon salaire de janvier 2020 et celui de février une semaine plus tard.
Naïve, j'accepte .
Le 5/03 denier rien sur mon compte
Je décide donc de lui envoyer une lettre en recommandé avec accusé de réception et une lettre remise en main propre, dans le cas où elle n'irait pas chercher le recommandé.
Ceci afin de lui signifier mon intention de saisir le tribunal des prud'hommes.
Elle me la signe note lue et approuvée sans la lire .
Elle continue à me mettre l'enfant, sauf aujourd'hui puisque nous sommes fermées pour cause du covid 19.
Je leur donne rendez vous pour ce soir à 18h30 pour parler et trouver des solutions, notamment un licenciement, je suis prête à laisser tomber les préavis.
Elle me répond on viendra au rendez vous mais nous ne te licencieront pas ..
Je suis désemparée..
Je ne peux démissionner pour la simple et bonne raison qu'avec l'histoire du coronavirus, on pourra peut être prétendre au chômage partiel.
Et si démission entraîne 3 mois sans chômage. Même avec l'ordonnance de référé des prud'hommes il faudra attendre pour régulariser la situation, et requalifier ma démission en rupture aux torts exclusifs de l'employeur. procédure pouvant aller jusqu'à deux mois..
Je compte lui demander un licenciement ce soir.
Si elle refuse quels sont mes droits??
Je suis fatiguée et je veux en finir avec eux mais je ne peux pas agir comme je le souhaiterai..
Pouvez vous me conseiller ??
Autre question, dans le dossier prud'hommes à combien peut on prétendre en dommages et intérêts??
car si je dois me saisir d'un avocat, la procédure coûte cher et ma protection juridique ne prend pas tout en charge ..
Merci pour votre aide .
Cordialement


bonsoir
1- déjà 1 mois sans salaire je commence par refuser l'enfant (j'attends pas 3 mois)
2- je lui fais un rar pour faire une prise d'acte de rupture de contrat aux tords de l'employeurs pour non paiement de salaire
3- je lance un référé au prudhomme

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1