Récemment mis à jour

  • Complément libre choix du mode de garde

    21 juillet 2022

    Les parents employant une assistante maternelle peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières destinées à atténuer l'impact des charges liées à la garde des enfants sur le budget familial.

  • Les frais kilométriques

    21 juillet 2022

    L'assistante maternelle qui utilise son véhicule pour transporter l’enfant est indemnisée selon le nombre de kilomètres effectués.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'Agenda de L'assmat 2022

    L'Agenda de L'assmat 2022

    L'Agenda de L’assmat 2022, une solution incontournable pour les assistantes maternelles !
  • L'assmat n° 191 octobre - novembre 2021

    190 octobre 2021

    > Les assistantes maternelles et la réforme des modes d’accueil
    > Les nouveautés de monenfant.fr
  • L'assmat n° 190 août - septembre 2021

    190 août 2021

    > Contrat de travail : quelles sont les règles ?
    > PIAJE : de nouvelles aides pour les MAM
Bienvenue, Invité
13 Mar 2020
Pour une information sur les conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur l'activité des assistantes maternelles et sur la prise en charge des enfants accueillis :
> www.lassmat.fr/actualites/nouvelles-professionnelles
La durée du travail, les congés payés, les jours fériés, les congés pour événements familiaux, le contentieux du travail.
  • Page :
  • 1

SUJET :

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #1

[Mise à jour]
Bonjour,

Merci pour vos réponses ! Je réponds un peu tardivement mais il y a eu du nouveau.
Le soir même je suis allée chercher mon fils et elle m'a reprochée le fait que je ne lui faisais pas confiance car je fais tout le temps des remarques (ben... ce n'est pas un plaisir de répéter 150 fois la même chose, je préférerais que les consignes basiques soient entendues du 1<sup>er</sup> coup ??‍♀️) donc elle a démissionné.

Je l'ai trouvée sacrement culottée, car elle l'avait décidée depuis plusieurs jours sans rien nous dire. Heureusement pour moi, lors de l'accrochage la semaine précédente, j'avais pris les devants et contacté d'autres assistantes maternelles et par chance, une avec qui j'avais déjà échangé pendant ma grossesse est disponible très vite. Je lui en ai fait part, elle s'est fortement indigné, que j'avais osé chercher qqun derrière son dos (???). Donc en gros, elle savait depuis une semaine minimum qu'elle voulait démissionner (c'est son droit) mais je suis une très mauvaise personne d'avoir osé sentir le coup venir et pris les devants pour ne pas me retrouver dans une merde noire du jour au lendemain !

Je ne vous détaille le reste de la conversation complètement lunaire ("pour les biberons sales je vous les ai pas cachés, j'aurais pu les cacher dans la cuisine?" ??!!), mais ses propos ont dissipé tous les doutes et mon manque de confiance en moi sur ce que je pensais d'elle (et vos retours m'y ont aussi aidé !) : Je pense qu'elle a été sur la défensive dès le début car elle est complexée et stressée du fait de débuter, et prenait la moindre consigne basique comme une attaque et je pense qu'elle est de base extrêmement susceptible. Donc de toutes façons, ça ne pouvait pas coller.

Je regrette n'empêche cette façon de se montrer super en entretien pour devenir agressive des le contrat signé (alors que nous récapitulons les horaires convenus, elle m'a très mal répondu me disant que je lui sucrais des heures et que finalement elle avait discuté avec d'autres assmat et qu'elle n'était pas assez chère... pour finir par réaliser qu'elle avait juste mal lu mon message ?).

Je pense également qu'elle n'a pas compris que ce métier relevait d'une véritable compétence dans le domaine de la petite enfance, elle le voit comme une façon pratique de gérer son foyer au quotidien tout en étant payée(pouruqoi pas, a condition de rester pro !).

Pour moi le problème est r églé, merci beaucoup pour votre aide et vos réponses éclairantes !

YoungMum écrit: Bonjour à toutes,

Je me permets d'écrire sur ce forum car je suis pleine de doutes quant à notre situation actuelle que je vais m'efforcer de synthétiser au mieux.

Notre fils de 4 mois et demi (1<sup>er</sup> enfant) est gardé par une assistante maternelle que nous avions rencontrée dès la grossesse, dans un souci d'anticipation. Ce mode de garde est un vrai choix, pas un choix par défaut par manque de place en crèche. Ma mère est auxiliaire de puériculture, passionnée par son métier, elle travaille en crèche familiale avec des assistantes maternelles et a fait garder tous ses enfants par des assistantes maternelles, bref c’est un mode de garde que nous chérissons. Elle a eu son agrément récemment, est débutante, et a elle-même 4 enfants. Le fait qu’elle soit débutante ne nous dérange absolument pas. Nous sommes des parents bien évidemment soucieux et attentifs mais globalement assez zen et n’avons pas d’exigences éducatives par exemple, en gros, nous ne sommes pas chiants et assez souples.

Assez rapidement, l’AM nous avons dû pas mal argumenter pour faire entendre des demandes qui nous semblent basiques : une nuit il a eu des selles très inhabituelles, afin de savoir si le lendemain un rdv médecin était nécessaire, nous lui avons demandé à titre exceptionnel une photo de la couche, elle s’est beaucoup moquée et nous nous sommes fait tout petits par honte alors qu’il nous semblait que cette demande bien que d’apparence incongrue, était justifié et facile à satisfaire. Ensuite, notre bébé ayant un rgo carabiné, nous lui avons transmis les recommandations du gastro pédiatre que nous appliquions à la maison : le tenir autant que possible à la verticale, notamment. Je vous assure, nous avons dû le répéter tous les jours pendant une semaine car elle nous disait « oui oui » mais le tenait tout le temps allongé dans ses bras pour le biberon (nous l’avons constaté en direct) et en position allongé dans le transat. A la énième demande, de façon respectueuse, elle a répondu « ah bon, je ne savais pas ! » ce qui est hallucinant de mauvaise foi car ç’a été répété maintes fois, cette réponse était complètement absurde.
Nous avons joué la carte du malentendu, qui peut arriver à tout le monde, mais elle n’a de fait jamais respecté cette demande ; encore aujourd’hui.

Nous avons également constaté en venant le chercher, que ce sont ses enfants qui le surveillent et jouent avec, à coup de jouet qui répète de la musique en boucle (de façon très machinale, eh oui ce sont des ados qui ont probablement envie de faire autre chose que garder un bébé !) pendant qu’elle gère son foyer. Nous n’avons rien dit, on s’est dit elle est très oqp, c’est comme ça. Nous avons également dû insister pour qu’elle n’installe pas notre fils assis sur le canapé sans surveillance, comme elle fait pour l’autre petite qu’elle garde, de 6 mois. Réponse « ne vous inquiétez pas je cale avec un coussin » …

Idem, nous avons constaté à plusieurs reprises le soir que les biberons finis de la journée trainent sur sa table, sans être nettoyés. Nous comprenons qu’ils ne soient pas lavés dans la minute, bien sûr, mais du matin jusqu’au soir ?.. Pour amener les choses en douceur, mon mari lui a rappelé un matin, en utilisant la fragilité digestive de notre fils pour appuyer sa demande. Le soir même, quand je viens le chercher, je trouve à nouveau les biberons sales. Je réitère la demande du matin, comme si mon mari n’avait rien demandé, elle me répond » ah oui votre mari m’a dit, mais j’avais pas compris que vous voulez que tous les bib soient nettoyés au fur et à mesure, pas juste celui du matin ? » ?? je n’ai pas compris cette réponse qui à nouveau me parait absurde.

Finalement un accrochage a eu lieu la semaine dernière (cela ne fait que deux mois qu’elle garde notre fils) : nous avons commencé tôt la diversification car problèmes digestifs, sur conseil du pédiatre. Evidemment pour le moment il ne s’agit pas d’être nourri mais de découvrir, de goûter, nous y allons donc doucement : une à 2 cc. de purée de légumes. Nous lui avons bien expliqué, et chaque matin en lui donnant le petit pot que nous préparons, nous lui redisons et elle répond « oui oui c’est noté ». Cela faisait 10 jours, et l’autre matin rebelote je lui donne le petit pot en lui disant 2 cc max. Et là elle me dit « ah bon ? je ne savais pas, je lui donne tout moi » ??!! J’ai été complètement décontenancée. Bien sûr qu’il n’y a pas mort d’homme, mais bon je trouve que c’est une étape importante et ça m’a vraiment embêtée. Je lui répond donc que si pourtant, nous l’avons précisé tous les jours, matin et soir, au moment de chaque transmission. Elle a insisté et n’en a jamais démordu : non, vous ne me l’avez JAMAIS dit. C’était surréaliste, et au bout de 5 min où elle commençait à monter dans les tours ma patience s’est effritée et j’ai levé les yeux au ciel. Elle s’est scandalisée et m’a limite jetée de chez elle.

Nous sommes censés la voir ce soir pour faire un point, à sa demande, mais depuis, elle n’est pas redescendue et « boude », elle a même annulé la garde le lendemain sous un faux prétexte peu crédible.

Nous sommes très déçus et complètement désemparés. Est-ce nous qui exagérons ? est-ce normal qu’autant d’étapes basiques pour une pro de petite enfance génère autant d’incompréhension ?
Je me dis que ça va être très compliqué de continuer car je perds confiance et surtout nous allons devoir nous auto-censurer systématiquement sur tout vu sa susceptibilité. Nous pouvons tout à faire comprendre les malentendus etc., mais remettre notre parole en cause, c’est difficilement acceptable et je pense que ça n’augure rien de bon. Cependant, je doute de moi-même, c’est la première fois que je fais garder mon enfant, peut être que je me trompe ? qu’en pensez-vous ?

Désolé de pour la longueur du message et merci d’avance pour vos retours, je suis vraiment très mal à l’aise de cette situation:/





Bonjour à toutes,

Je me permets d'écrire sur ce forum car je suis pleine de doutes quant à notre situation actuelle que je vais m'efforcer de synthétiser au mieux.

Notre fils de 4 mois et demi (1<sup>er</sup> enfant) est gardé par une assistante maternelle que nous avions rencontrée dès la grossesse, dans un souci d'anticipation. Ce mode de garde est un vrai choix, pas un choix par défaut par manque de place en crèche. Ma mère est auxiliaire de puériculture, passionnée par son métier, elle travaille en crèche familiale avec des assistantes maternelles et a fait garder tous ses enfants par des assistantes maternelles, bref c’est un mode de garde que nous chérissons. Elle a eu son agrément récemment, est débutante, et a elle-même 4 enfants. Le fait qu’elle soit débutante ne nous dérange absolument pas. Nous sommes des parents bien évidemment soucieux et attentifs mais globalement assez zen et n’avons pas d’exigences éducatives par exemple, en gros, nous ne sommes pas chiants et assez souples.

Assez rapidement, l’AM nous avons dû pas mal argumenter pour faire entendre des demandes qui nous semblent basiques : une nuit il a eu des selles très inhabituelles, afin de savoir si le lendemain un rdv médecin était nécessaire, nous lui avons demandé à titre exceptionnel une photo de la couche, elle s’est beaucoup moquée et nous nous sommes fait tout petits par honte alors qu’il nous semblait que cette demande bien que d’apparence incongrue, était justifié et facile à satisfaire. Ensuite, notre bébé ayant un rgo carabiné, nous lui avons transmis les recommandations du gastro pédiatre que nous appliquions à la maison : le tenir autant que possible à la verticale, notamment. Je vous assure, nous avons dû le répéter tous les jours pendant une semaine car elle nous disait « oui oui » mais le tenait tout le temps allongé dans ses bras pour le biberon (nous l’avons constaté en direct) et en position allongé dans le transat. A la énième demande, de façon respectueuse, elle a répondu « ah bon, je ne savais pas ! » ce qui est hallucinant de mauvaise foi car ç’a été répété maintes fois, cette réponse était complètement absurde.
Nous avons joué la carte du malentendu, qui peut arriver à tout le monde, mais elle n’a de fait jamais respecté cette demande ; encore aujourd’hui.

Nous avons également constaté en venant le chercher, que ce sont ses enfants qui le surveillent et jouent avec, à coup de jouet qui répète de la musique en boucle (de façon très machinale, eh oui ce sont des ados qui ont probablement envie de faire autre chose que garder un bébé !) pendant qu’elle gère son foyer. Nous n’avons rien dit, on s’est dit elle est très oqp, c’est comme ça. Nous avons également dû insister pour qu’elle n’installe pas notre fils assis sur le canapé sans surveillance, comme elle fait pour l’autre petite qu’elle garde, de 6 mois. Réponse « ne vous inquiétez pas je cale avec un coussin » …

Idem, nous avons constaté à plusieurs reprises le soir que les biberons finis de la journée trainent sur sa table, sans être nettoyés. Nous comprenons qu’ils ne soient pas lavés dans la minute, bien sûr, mais du matin jusqu’au soir ?.. Pour amener les choses en douceur, mon mari lui a rappelé un matin, en utilisant la fragilité digestive de notre fils pour appuyer sa demande. Le soir même, quand je viens le chercher, je trouve à nouveau les biberons sales. Je réitère la demande du matin, comme si mon mari n’avait rien demandé, elle me répond » ah oui votre mari m’a dit, mais j’avais pas compris que vous voulez que tous les bib soient nettoyés au fur et à mesure, pas juste celui du matin ? » ?? je n’ai pas compris cette réponse qui à nouveau me parait absurde.

Finalement un accrochage a eu lieu la semaine dernière (cela ne fait que deux mois qu’elle garde notre fils) : nous avons commencé tôt la diversification car problèmes digestifs, sur conseil du pédiatre. Evidemment pour le moment il ne s’agit pas d’être nourri mais de découvrir, de goûter, nous y allons donc doucement : une à 2 cc. de purée de légumes. Nous lui avons bien expliqué, et chaque matin en lui donnant le petit pot que nous préparons, nous lui redisons et elle répond « oui oui c’est noté ». Cela faisait 10 jours, et l’autre matin rebelote je lui donne le petit pot en lui disant 2 cc max. Et là elle me dit « ah bon ? je ne savais pas, je lui donne tout moi » ??!! J’ai été complètement décontenancée. Bien sûr qu’il n’y a pas mort d’homme, mais bon je trouve que c’est une étape importante et ça m’a vraiment embêtée. Je lui répond donc que si pourtant, nous l’avons précisé tous les jours, matin et soir, au moment de chaque transmission. Elle a insisté et n’en a jamais démordu : non, vous ne me l’avez JAMAIS dit. C’était surréaliste, et au bout de 5 min où elle commençait à monter dans les tours ma patience s’est effritée et j’ai levé les yeux au ciel. Elle s’est scandalisée et m’a limite jetée de chez elle.

Nous sommes censés la voir ce soir pour faire un point, à sa demande, mais depuis, elle n’est pas redescendue et « boude », elle a même annulé la garde le lendemain sous un faux prétexte peu crédible.

Nous sommes très déçus et complètement désemparés. Est-ce nous qui exagérons ? est-ce normal qu’autant d’étapes basiques pour une pro de petite enfance génère autant d’incompréhension ?
Je me dis que ça va être très compliqué de continuer car je perds confiance et surtout nous allons devoir nous auto-censurer systématiquement sur tout vu sa susceptibilité. Nous pouvons tout à faire comprendre les malentendus etc., mais remettre notre parole en cause, c’est difficilement acceptable et je pense que ça n’augure rien de bon. Cependant, je doute de moi-même, c’est la première fois que je fais garder mon enfant, peut être que je me trompe ? qu’en pensez-vous ?

Désolé de pour la longueur du message et merci d’avance pour vos retours, je suis vraiment très mal à l’aise de cette situation:/

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par YoungMum.

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #2

Je pense qu’elle na pas bien compris que assmat était un travail

Elle fait plus du gardiennage ( une collègue fait ca aussi, elle fait comme elle veut chez elle)

Je vous dirais simplement de trouver quelqu’un d’autre

La communication et le respect est quand même la base de notre métier
Ce message a reçu les remerciements de : YoungMum

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #3

Un seul conseil : fuyez!

Pour la diversification, j'aurai tendance à dire que le problème peut être résolu facilement en ne lui donnant que la quantité nécessaire.

Pour la couche la photo n'était pas forcément nécessaire, un simple SMS pour vous dire si les selles étaient toujours particulières aurait pu suffire. Néanmoins sa réaction était inappropriée et irrespectueuse.

Pour le RGO, il s'agit peut-être d'un manque de connaissances, pour autant cela n'excuse pas tout, car quand on ne sait pas on s'informe.
Votre bébé a peut-être un plan incliné pour la sieste que vous lui avez fourni, si c'est le cas j'espère qu'elle l'utilise et surtout qu'elle le fait correctement.

Pour le reste elle n'a pas compris la différence entre s'occuper de ses propres enfants et être une professionnelle qui accueille contre rémunération des enfants. Elle ne respecte pas les mesures de sécurité (bébé sur le canapé). Et surtout c'est ELLE qui doit s'occuper des enfants en accueil, pas ses ados qui peuvent par contre s'occuper le charger le lave-vaisselle ou autre pendant qu'elle travaille.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #4

Effectivement c'est ce que je me suis dit que je ferai pour les quantités, mais bon, c'est surtout l'attitude qui me dérange + que la compréhension des quantités, car pour ça il y a toujours des solutions pratiques.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #5

Euh ???? Comment dire ????

Vous dîtes que votre assmat est nouvellement agréée.Les thèmes de l'alimentation, diversification, RGO, hygiène, sécurité, rôle de l'assmat, ce qu'elle a le droit de faire ou pas ont été clairement abordés et expliqués. Donc soit elle dormait pendant les cours, soit elle se fiche royalement de vous en faisant celle qui ne sait pas soit elle manque réellement d'intelligence.
je pense qu'un recadrage, ferme, est plus que nécessaire. elle n'a visiblement pas compris, ou je dirais plutôt qu'elle n'a pas envie de comprendre ce qu'est une assmat.
Elle est obligée de respecter les consignes du pédiatre, elle n'a pas le droit de confier les enfants aux siens pour aller vaquer à ses occupations, il est formellement interdit d'assoir un bébé sur un canapé,etc!!! Vous êtes son employeur, elle a des comptes à vous rendre, ne lui en déplaise; Expliquez le lui très très clairement.
Et s'il n'y a pas d'amélioration, parlez en à la PMI, une petite formation supplémentaire lui sera sans doute nécessaire.
Je vous conseille fortement de chercher quelqu'un d'autre

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Gros problèmes de communication avec l'assistante maternelle de mon fils il y a 2 mois 4 semaines #6

Bonjour,
en vous lisant, je pestais seule devant mon ordinateur...
Je suis ass mat et je vous trouve d'une patience incroyable! je crois que tout a été dit sur cette pseudo professionnelle donc je ne m'étendrai pas davantage.
Pour éviter les sempiternelles "je ne savais pas..."ou "vous ne me l'aviez pas dit...", une petite astuce:un petit carnet de liaison où vous notez tout. Pour autant, je ne sais pas si cela va réinstaurer un climat de confiance, j'en doute et je pense que vous devriez chercher ailleurs.
je crois que cette dame s'est un peu mépris sur notre profession. Et je suis assez d'accord avec mes collègues qui conseillent d'en parler à la PMI car au vue de certaines pratiques dangereuses il risque d'arriver un drame.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

  • Page :
  • 1