Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Le congé parental d'éducation

    18 avril 2019

    L'assistante maternelle qui souhaite réduire ou suspendre son activité pour se consacrer à l'éducation de son jeune enfant âgé de moins de trois ans peut demander un congé parental.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 177 juin-juillet 2019

    177 juin 2019

    > Durée du travail : Quelles sont les règles ?
    > La première rencontre avec les parents
  • Hors-série spécial Paie et Impôts 2019

    Hors-série Paie et impôt avril 2019

    > Tous les conseils des spécialistes de L'assmat pour éviter les erreurs de la fiche de paie à la déclaration d'impôts !
  • L'assmat n° 176 avril - mai 2019

    176 avril 2019

    > La formation continue des assistantes maternelles
    > Soutenir l'accueil des enfants porteurs de handicap
Bienvenue, Invité
La durée du travail, les congés payés, les jours fériés, les congés pour événements familiaux, le contentieux du travail.

SUJET : Souplesse de l'am

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 2 jours #7

Misstigris écrit: Juste dire non à toutes ses demandes ....

Et pas de periscolaire avec les 2 vous allez bloquer 2 places et y perdre en salaire


Bonjour,

même raisonnement.
En plus tout petit contrat en semaine avec du stress pour vous, l'avenant pour scolarisation est le bon moment pour dire non, se faire licencier et ensuite reprendre avec d'autres contrats plus intéressants financièrement et avec des PE moins "compliqués".

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 2 jours #8

  • STEF2678
  • Portrait de STEF2678 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 1
Oui oui, je sais tout ça. En voulant rendre service, on ne se rend pas service à soi....

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 2 jours #9

STEF2678 écrit: Oui oui, je sais tout ça. En voulant rendre service, on ne se rend pas service à soi....


Re, il ne faut pas que vous raisonniez en terme de "rendre service", mais plutôt en tant qu'assmat, professionnelle de la petite enfance.
On ne rend pas service, on fait un travail, pour lequel on doit être rémunérée(s), à hauteur de l'engagement signé.

Tout ce qui est en dehors du contrat, doit être soumis à négociation.

Et il faut penser, avant tout (je parle niveau salaire, et également bien être), à vous.
Quelle est la qualité de vie que vous souhaitez ? Pour vous, votre famille, et le bien être des enfants accueillis.

Car, pour moi, c'est un ensemble, dissociable certaines fois, et d'autres non.

Si je suis bien dans mon travail, le reste va de soi.

Et inversement, (car ce n'est pas toujours évident de mettre de côté les petits soucis (ou les gros), du quotidien.

Donc pour l'harmonie de tout cet ensemble, il faut aussi que celà passe par un respect du contrat par l'employeur.
Un peu, çà passe, trop, çà casse.

Prenez un temps de reflexion pour mieux envisager l'avenir, mais comme les filles, je ne prendrais pas le péri en plus de son frère, avec les désagrèments actuels, et sûrement futurs...

;)
Ce message a reçu les remerciements de : STEF2678

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 2 jours #10

  • dacia
  • Portrait de dacia
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 10886
  • Remerciements reçus 2297
pour ma part j'ai des moments laissés libres sur mes places d'accueil car je n'ai que des petits contrats sur des jours variables

alors forcément mes employeurs le savent, ce qui fait que parfois ils me demandent un échange de jour ou d'accueillir le grand ou la grande scolarisée, je ne donne plus ma réponse dans l'immédiat mais dis que je vais regarder mon planning d'accueil (ce qui est faux pk je le connais) mais ça fonctionne bien comme ça ils s'y prennent à l'avance
j'avais vu ça sur un post ouvert par une personne sur le forum, c'était une réponse donnée et j'avais effectivement trouvé que c'était une bonne idée car cela apprend aux employeurs à anticiper

vous n'avez pas engagé votre disponibilité sur tous les jours de la sem avec cet enf même si vous le savez vos employeurs à priori n'en ont pas conscience et en profitent en vous prenant pour une girouette entre ordre et contre-ordre
mais il est bien sûr que vu comment cela se passe pour accepter les 2 enf en péri si vous n'avez pas d'autres propositions j'y mettrai des conditions et prioritairement les jours et heures de présence qui devront être payés que les enf viennent ou pas

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 2 jours #11

  • STEF2678
  • Portrait de STEF2678 Auteur du sujet
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 20
  • Remerciements reçus 1
Je suis en train de réfléchir depuis nos échanges...j'ai une collègue qui a demandé un 5 ème agrément pour pallier aux chassés croisés des contrats...serait ce ma solution afin de pouvoir accepter un autre plein temps ?....enfin sur le papier car avec mes enfants j'ai déjà une belle tribue à table le midi...je ne suis pas sûr d'avoir envie de cela. Le burn out ne serait pas loin.
Je vais essayé d'amener cette maman à une réflexion poussant à peux être mettre cet enfant à la cantine et éventuellement lui garder une place pour les vacances scolaires vu que j'ai un contrat d'enseignant qui libère ces périodes...en tout cas merci, vous me poussez à la réflexion. Sur ce qui est bon pour moi, ma famille, mon portefeuille etc.... j'espère que j'aurai suffisamment d'aplomb en face de mon employeur pour expliquer et trouver une solution ensemble...

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Souplesse de l'am il y a 1 semaine 1 jour #12

Juste quelques réflexion issues de mon expérience et celle de mes collègues proches qui pourront peut-être aider à votre décision.

Compléter un contrat "bébé" enseignant par un péri cela peut être intéressant.
Attention toutefois car il y a deux difficultés :
- le péri ne peut être accueilli que quand le "bébé" n'est pas là donc pas d'accueil si l'enfant est malade et attention à être bien précise sur qui sera accueilli certains jours spécifiques (journée(s) de pré-rentrée enseignant, mercredis éventuels de formation enseignant, journée d'examen...);
- les deux contrats ne prendront pas fin en même temps, alors êtes vous prête à avoir une place de "bloquée" par un petit contrat péri quand le bébé partira?

Dans la législation cinq agréments ça n'existe pas. Il est possible sous certaines conditions d'avoir une dérogation pour accueillir un cinquième voire un sixième enfant mais cela reste à l'appréciation de votre PMI. Ces dérogations sont limitées dans le temps (souvent 1 an voire moins) et souvent nominatives. Bien souvent les PMI interprètent le texte de loi limitant à 6 le nombre de mineurs accueillis au domicile de l'AM de la façon suivante : 6 enfants maximum y compris les enfants de l'AM mineurs, ce qui veut dire que si vous avez vous même 2 enfants vous ne pourriez pas avoir de dérogation. De plus une dérogation peut ne pas être renouvelée du jour au lendemain. Ça a été le cas dans mon secteur où pendant plusieurs années la PMI ne donnait plus (et ne renouvelait plus) de dérogation y compris pour les fratries et même pour 1 heure.

Pour ce qui est de la façon dont "fonctionne" cette maman je pense que c'est sans doute le point le plus délicat.
Je pense que pour qu'un accueil se passe au mieux pour tous il faut qu'il y ait au moins un socle commun de valeurs entre la professionnelle et les parents. Je pense que c'est un leurre de penser que l'une ou l'autre partie pourra changer radicalement et qu'il faut parfois simplement se dire qu'une autre AM correspondrait bien mieux à ces PE.
J'ai eu plusieurs PE très organisées (tout noté sur les petits pots, un mot sur le cahier de liaison le matin pour les quantités, des consignes ....), le genre de truc qui aurait donné des boutons à certaines collègues qui auraient vu ça comme une remise en question de leurs compétences mais pour moi pas de souci.
À l'inverse un PE comme le vôtre je ne pourrais pas. Je suis très organisée, tout est planifié (maman de famille nombreuse oblige!) alors les demandes de dernières minutes suivies de volte-face il n'y a rien de pire pour me stresser, car tout réorganiser en urgence c'est prendre le risque d'oublier un paramètre et donc qu'un grain de poussière vienne gripper la machine. Je suis donc très "carrée" sur les horaires lors de l'entretien et je précise bien que les HC c'est si je peux et avec une demande bien en amont et tant mieux si ça fait fuir les personnes qui prévoient tout au dernier moment ;) . Pas de SMS, mal ou de coup de fil sur mon temps de repos sauf urgence (de toutes façons je ne répondrai pas le cas échéant). Alors bien sûr en cas d'urgence (décès dans la famille, parent hospitalisé...) je me rend disponible au maximum pour le bien être de l'enfant (y compris à des horaires où je n'accueille pas d'enfant habituellement) et je ne vois alors aucun souci à être appelée sur mon temps de repos. Mon bien-être passe aussi par des temps de repos respectés, des HC que je choisis de faire ou pas (sans avoir à me justifier) et c'est ce bien-être personnel et pour ma famille qui garantit aussi la qualité de l'accueil des enfants que l'on me confie.

Dernier point :
Si vous refusez l'avenant il y aura licenciement, des places seront libérées pour d'autres accueils et vous bénéficierez éventuellement entre temps de poleemploi.
Si vous acceptez l'avenant cela sous-entend que les parents peuvent vous laisser les enfants jusqu'aux 6 ans du petit dernier (en général ils ne vont pas au-delà car plus de prise en charge par la PAJE). Donc soit vous tenez encore environ 3 ans en espérant que la maman change durablement de comportement (ce qui me parait difficile) ou en ayant trouve un "compromis" qui satisfasse les deux parties (et pas un truc où l'un et/ou l'autre se sent lésé), soit vous jetez l'éponge en cours de route et démissionnez et là pas de droit à pole emploi et en plus cette démission vous porterait préjudice auprès de poleemploi lors de licenciements futurs (et ce serait alors dommage d'avoir accepté l'avenant).
Ce message a reçu les remerciements de : PIA

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.