Actualités

  • Ce qui change sur la paie d’octobre 2018

    31 octobre 2018

    Le point sur les changements applicables à la paie des assistantes maternelles pour le mois d'octobre 2018.
  • Le complément mode de garde est revalorisé au 1er avril 2018

    28 mars 2018

    Les montants du complément mode de garde (CMG) de la PAJE sont revalorisés de 1 % au 1er avril 2018.
  • Pas de revalorisation des indemnités kilomètriques en 2018

    29 janvier 2018

    Le montant maximal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles ne sera pas revalorisé.

Récemment mis à jour

  • Complément libre choix du mode de garde

    19 octobre 2018

    Les parents employant une assistante maternelle peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d'aides financières destinées à atténuer l'impact des charges liées à la garde des enfants sur le budget familial.

  • Salaire brut et salaire net

    19 octobre 2018

    Le salaire brut de l'assistante maternelle employée par un particulier est diminué des cotisations sociales salariales.

  • La formation professionnelle continue

    11 octobre 2018

    Les assistantes maternelles peuvent, comme n'importe quel salarié, bénéficier d'actions de formation professionnelle continue.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 174 déc. 2018 - jan. 2019

    174 décembre 2018

    > Démissionner : Formalités et droit au chômage
    > Le nouveau paysage de la formation initiale
  • L'assmat n° 173 novembre 2018

    173 novembre 2018

    > SMS, Emails, Réseaux sociaux… Quelle valeur juridique ?
    > La réforme de l’assurance chômage
  • L'assmat n° 172 octobre 2018

    172 octobre 2018

    > La protection contre les accidents du travail ;
    > Besoins fondamentaux : comment les combler ?

Assurance chômage : nouvelles règles

Publié le 04 juillet 2014 par Frédéric Conseil dans : Actualités, Statut, Profession

À compter du 1er juillet 2014, les salariés de plus de 65 ans ne seront plus exonérés de cotisations d'assurance chômage.

Assurance chômage : nouvelles règles

Une nouvelle convention d'assurance chômage est entrée en vigueur le 1er juillet 2014. Promettant de « mieux protéger dans la durée les demandeurs d'emploi qui alternent des périodes d'activité et de chômage », elle apporte plusieurs mesures qui concerneront particulièrement les assistantes maternelles.

Déclaration Pajemploi : avec ou sans CMG

Publié le 17 juin 2014 par Frédéric Conseil dans : Actualités, Politique familiale, Profession

Tous les particuliers employeurs doivent déclarer l'assistante maternelle qu'ils emploient auprès de Pajemploi.

Déclaration Pajemploi : avec ou sans CMG

Jusqu'à présent, seuls les parents bénéficiant du complément libre choix du mode de garde (CMG) de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) devaient déclarer l'assistante maternelle qu'ils employaient auprès de Pajemploi.

Assistants Maternels, Assistants Familiaux : professions en colère

Publié le 08 novembre 2013 par Frédéric Conseil dans : Actualités, Profession

Le SPAMAF appelle à faire du 19 novembre 2013 une journée de revendication pour les assistantes maternelles.

Assistants Maternels, Assistants Familiaux : professions en colère

En raison des difficultés à nous faire entendre les uns et les autres, par le Ministère de la Famille, le SPAMAF propose à toutes les professionnelles de faire de la journée du 19 novembre 2013 une journée de revendications pour les deux professions qu'il représente : assistantes maternelles et assistantes familiales.

Retraites : vers un rachat de trimestres facilité ?

Publié le 08 octobre 2013 par Frédéric Conseil dans : Actualités, Profession

Les assistantes maternelles pourraient racheter des trimestres à un tarif spécifique, pour la période 1975-1991.

Retraites : vers un rachat de trimestres facilité ?

De 1975 à 1991 ou 1992, selon qu'elles étaient employées par des particuliers ou des personnes morales, les assistantes maternelles et familiales ont cotisé non sur leur salaire réel mais sur un salaire forfaitaire. Il était égal, par trimestre et par enfant, à un tiers de 200 SMIC, c’est-à-dire à un tiers de ce qui est nécessaire pour valider un trimestre d'assurance vieillesse ; il fallait donc garder trois enfants pour valider quatre trimestres dans l'année.