Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Les droits à congés payés

    27 juin 2019

    Dès son premier jour de travail, l'assistante maternelle acquiert des droits à congés payés.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 177 juin-juillet 2019

    177 juin 2019

    > Durée du travail : Quelles sont les règles ?
    > La première rencontre avec les parents
  • Hors-série spécial Paie et Impôts 2019

    Hors-série Paie et impôt avril 2019

    > Tous les conseils des spécialistes de L'assmat pour éviter les erreurs de la fiche de paie à la déclaration d'impôts !
  • L'assmat n° 176 avril - mai 2019

    176 avril 2019

    > La formation continue des assistantes maternelles
    > Soutenir l'accueil des enfants porteurs de handicap
Bienvenue, Invité
Discussion sur les démarches à entreprendre pour employer une assistante maternelle, les aides à l'embauche, l'engagement réciproque, le contrat de travail.

SUJET : [RESOLU ?] avenant au contrat

[RESOLU ?] avenant au contrat il y a 2 ans 2 mois #43

Je crois qu'on ne se comprend pas.

Avenant ou pas notre AM arrête son activité donc je compare ça a un salarié qui annonce sa démission. L’arrêt de son activité d'AM aura lieu avenant ou pas et licenciement ou pas.

Si vous m'indiquez que peu importe le cas de figure il faut procéder à un licenciement alors je ferais un licenciement.
Notre AM pensait aussi démissionner mais une solution intermédiaire existe peut être car elle nous propose de renoncer à son indemnité histoire de nous arranger financièrement et de procéder du coup à un licenciement.
La question est donc : est-ce légal ?

Je n'ai pas peur des indemnités de licenciements mais je ne roule pas sur l'or !!
Payer une AM représente un coût non négligeable pour une famille modeste alors oui si on peut faire en sorte que notre AM touche son droit au chômage sans lui verser d'indemnité parce qu'elle est : d'accord et à l'initiative de cette idée bah je prends.
Pour tout vous dire nous hésitons fortement pour ce mode de garde pour un deuxième vu le coût et les contraintes. Pourtant nous sommes convaincus que c'est la meilleure solution pour l'enfant.

Cordialement,

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

[RESOLU ?] avenant au contrat il y a 2 ans 2 mois #44

  • dacia
  • Portrait de dacia
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 11078
  • Remerciements reçus 2360
bien sur que c'est légal
la seule indemnité qu'elle pourrait ne pas percevoir de votre part en démissionnant est la prime de rupture de 1/120éme tout le reste lui est du = mensu, régul, CP
mais en démissionnant elle perd tout droit à indemnisation de pole emploi

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

[RESOLU ?] avenant au contrat il y a 2 ans 2 mois #45

  • dacia
  • Portrait de dacia
  • Hors Ligne
  • Assistante maternelle
  • Messages : 11078
  • Remerciements reçus 2360
perso je peux vous dire que c'est justement vu le cout et les moindres contraintes que mes employeurs me choisissent plutot qu'une creche stricte sur les jours et horaires d'accueil
car avec une AM ils peuvent en prévenant à l'avance avoir des jours d'accueil en plus que ceux prévus, m'amener l'enf plus tot ou venir le chercher plus tard
alors qu'en creche une mensualiation sur 52 sem leur ai demandé, un minimum de 30h par sem et des jours fixes, sans compter les horaires de la creche

chaque cas est particulier et tout dépend des régions, voir meme des communes

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.