Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Le congé parental d'éducation

    18 avril 2019

    L'assistante maternelle qui souhaite réduire ou suspendre son activité pour se consacrer à l'éducation de son jeune enfant âgé de moins de trois ans peut demander un congé parental.

Les nouveautés de L'assmat

  • Hors-série spécial Paie et Impôts 2019

    Hors-série Paie et impôt avril 2019

    > Tous les conseils des spécialistes de L'assmat pour éviter les erreurs de la fiche de paie à la déclaration d'impôts !
  • L'assmat n° 176 avril - mai 2019

    176 avril 2019

    > La formation continue des assistantes maternelles
    > Soutenir l'accueil des enfants porteurs de handicap
  • L'assmat n° 175 février - mars 2019

    175 février 2019

    > La nouvelle formation initiale des assistantes maternelles
    > Ce qui va changer avec Pajemploi+
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : 20h30 et pas de pe

20h30 et pas de pe il y a 3 ans 11 mois #55

Oui j'ai vu ça que je pouvais faire requalifier ma démission par les prud'hommes mais ce n'est pas nécessaire car j'ai déjà un autre contrat qui débutera directement à la fin de mon préavis.
Je suis toute seule dans mon village donc j'ai de la demande.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

20h30 et pas de pe il y a 3 ans 11 mois #56

C'est exactement ça!
Malheureusement certains pe se permettent de penser que parce qu'ils nous rémunèrent une misère à l'heure ils nous font une fleur en nous faisant faire des heures en plus imposées.

Et oui et comme on ne peut pas imaginer une seconde laisser le bambin sur le pas de la porte lorsque l'heure c'est l'heure et bien on a pas le choix que de faire ces heures en plus.
Les pe ont le.droit à une petite réflexion et c'est reparti comme si de rien était!

Dans mon manuel d'accueil j'ai précisé qu'à partir d'une demie heure de retard je pouvais être susceptible d'amener avec moi l'enfant si je devais me rendre quelque part impérativement (médecin, courses urgentes) et que j'informerai pas sms du lieu où je dois impérativement me rendre.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

20h30 et pas de pe il y a 3 ans 11 mois #57

Lorsque j'ai repris après mon cancer, j'ai demandé une demi journée sans solde pour pouvoir me rendre chez mon dentiste pour mon appareillage définitif. L'appareillage provisoire ne me tenait plus et me faisait horriblement mal vu que mes gencives avaient totalement dégonflées.
Et bien mon pe me l'a refusé!
Je me suis sentie humiliée car je ne pouvais pas vraiment sourire aux enfants ni leur parler durant la journée.
Et mon dentiste a beaucoup de patient donc c'est long pour obtenir un rendez-vous.

J'ai démissionné le soir même par lettre remise en main propre contre signature avec refus d'effectuer le préavis.
Mon mari lui avait même fait un chèque du montant du préavis et était à deux doigts de le lui jeter à la figure.
J'ai reçu un appel peu de jours après en me demandant de reprendre leur fils car ils étaient vraiment dans l'embarras et en me demandant d'oublier ce quiproquo.

Ils ont quand même été jusqu' au chantage affectif avec leur fils!

J'avais jamais pris un jour enfant malade, j'ai jamais refusé les heures en plus.
Lorsque j'ai été en arrêt je leur avais proposé une collègue de dépannage.
Juste pour une demie journée qui avait quand même de l'importance!

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

20h30 et pas de pe il y a 3 ans 10 mois #58

Liloute écrit: De un la pmi est au courant de la situation étant donné que antérieurement à cet incident ma pe m'avait fait déjà le coup (cela explique le fait que j'exécute mon préavis).
Bonjour "Liloute", vous avez été très patiente !!
Prévenir ma pe c'est ce que je fais constamment! j'ai voulu dire: lorsque vous avez appelé la Gendarmerie, il fallait l'en informer, en lui précisant qu'elle serait peut-être amenée à aller chercher son enfant à la Gendarmerie (en fonction de la décision du Gendarme de garde lui -même).
Non seulement elle est sans cesse en retard mais elle se permet de me coltiner des heures en plus alors que d'un je ne le souhaite pas et de deux je ne suis pas disponible.
Il y a retard et retard !! Dans ce cas précis c'est irresponsable par rapport à ses obligations vis à vis de son enfant !!
Pour la personne à joindre en cas d'urgence, c'est à priori une mère célibataire dont la famille vie à l'autre bout de la France.
Elle pourrait me proposer le nom d'une voisine ou d'une amie mais n'est pas en mesure de le faire.
Je ne peux pas l'obliger à me communiquer les coordonnées d'une personne qui est susceptible de pouvoir récupérer sa fille à sa place alors qu'elle ne connait pas suffisament cette personne au point de lui confier son enfant.
mais elle n'hésite pas à laisser son enfant sans explication et sans prévenir, chez son assistante maternelle, jusqu'à des heures très tardives de la nuit !!! C'est un comble.... Et comment fera t-elle pour l'école... elle ira chercher son enfant à la Gendarmerie !!! L'école n'aura pas le choix et vous devez réfléchir à ça vous aussi, en tant que professionnelle, quelles sont vos limites ? au-delà des affects vis à vis des enfants que vous accueillez : parfois, être considérée comme " la méchante" est un passage obligé pour se protéger et dans l'intérêt des enfants accueillis ... Vous savez "Liloute", les puéricultrices passent souvent pour des "méchantes" quand elles interviennent dans le cadre de la protection de l'enfance ...Tout dépend pour qui !!!!!
Ce qui m'interpelle c'est le fait de n'être couverte par mon assurance uniquement aux heures mentionnées au contrat alors que dans la.profession il nous arrive quasi quotidiennement d'être confronté à des retards ou des heures sup. Là encore, il y a retard et RETARD !!
Lorsqu'un pe nous demande de faire 1h en plus et que c'est faisable, on ne fait pas forcement d'écrit. Et bien si, cela peut-être précisé sur le contrat de travail lorsque des heures supplémentaires peuvent être effectuées en fonction des obligations de votre employeur.
Donc si je vous suis, à partir du moment où l'enfant est présent au domicile de son assmat en dehors des horaires écrit sur le contrat on est pas couverte par notre assurance? je vous encourage fortement à demander à votre assureur ce qu'il en pense , notamment lors de retards qui s'éternisent jusqu'à des heures aussi tardives et très inhabituelles !!!!

La pmi ! Toujours à quémander aux assmat d'être dispo pour les besoins sup des pe mais jamais là pour leur expliquer avec fermeté qu'ils se doivent absolument d'être à l'heure! "Liloute" je comprend parfaitement votre incompréhension sur la mission de la PMI, mais notre rôle n'est pas d'intervenir sur vos relations employeur/ salariée, mais sur le bien-être d'un enfant oui , et cela peut passer par une intervention auprès des parents, avec leur accord, dans des situations répétées néfastes pour le bon développement affectif de l'enfant.Cela suppose que l'assistante maternelle informe la PMI de ses difficultés ainsi que les parents sur sa décision de faire appel à elle, dans l'intérêt de l'enfant et en tant que professionnelle .Si votre référente de PMI, est peu disponible pour vous accompagner, n'hésitez pas à lui écrire !
Bon courage pour la pousuite de votre activité !

Ce message a reçu les remerciements de : Devine qui je suis ..., Liloute

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

A travaillé 14 ans en Néo-Nathologie.
Directrice de crèche familiale pendant 3 ans.
Puéricultrice de PMI pendant 21 ans.