Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Les droits à congés payés

    27 juin 2019

    Dès son premier jour de travail, l'assistante maternelle acquiert des droits à congés payés.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'assmat n° 177 juin-juillet 2019

    177 juin 2019

    > Durée du travail : Quelles sont les règles ?
    > La première rencontre avec les parents
  • Hors-série spécial Paie et Impôts 2019

    Hors-série Paie et impôt avril 2019

    > Tous les conseils des spécialistes de L'assmat pour éviter les erreurs de la fiche de paie à la déclaration d'impôts !
  • L'assmat n° 176 avril - mai 2019

    176 avril 2019

    > La formation continue des assistantes maternelles
    > Soutenir l'accueil des enfants porteurs de handicap
Bienvenue, Invité
Discussions sur l'assurance maladie de l'assistante maternelle, le congé maternité, les accidents du travail, la maladie professionnelle, l'assurance vieillesse, le chômage.

SUJET : Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant?

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #19

NoounouC écrit: Bonjour,

c'est toute la difficulté à mon sens de la relation PE-AM : respecter le cadre donné par la CCN/la loi qui définit les droits et devoirs de chacun tout en sachant tenir compte des situations exceptionnelles, le problème étant que nous n'avons pas tous la même définition du mot exceptionnel.

Comme les collègues pour moi on n'est plus dans la vision que j'ai de notre profession aujourd'hui.



Bonjour, je rejoins mes collégues, les demandes de parts et d'autres (employeur/employé), dépassent de plus en plus le cadre légale et les postures professionnelles, que nous devrions ensemble respecter.
Il y à maldonne dans la compréhension de notre rôle, autant chez les am que chez les parents...
On n'à pas à faire nos courses (j'entends là le "gros caddie", ou du shopping, ou les rdv persos sur notre temps de travail.
Mais l'employeur lui aussi doit respecter, notre professionnalisme, savoir nous écouter lorsqu'il s'agit d'évoquer les évolutions, ou des petits tracas de l'enfant. Certains comptent sur nous pour "mater" (oui, oui), leur enfant, et lui apprendre la politesse, le savoir-vivre, insiste pour que l'on rende 'propre" leur enfant... Non.
On ne peut pas "dépanner", c'est un travail.
Avec des régles....Des contraintes, des droits et des devoirs.

Là, lorsque je lis les posts (et j'ai accès à un groupe de parole organisé par une psychologue), je me rends bien compte que la profession et les attentes des parents ne sont plus du tout adaptées.
C'est pire avec la nouvelle génération des 25/30/35 ans, par rapport à 10 ans en arrière.

Quand l'am abuse le parent aussi, et vice versa.

C'est je te propose ceci, mais je te prends çà...

C'est de pire en pire je trouve, et ensuite on s'étonne d'avoir des soucis....

Bon, bonne journée.


Autant je comprend que votre AM souhaite se rendre auprès de sa famille dans un moment douloureux, autant aller faire ses courses sur son temps de travail de manière régulière je ne peux pas cautionner surtout à une époque où les drives se sont développés. Quand les drives n'existaient pas je faisais mes courses comme mes collègues le samedi après-midi ou le soir juste avant la fermeture à 20h00/20h30. Il y a des solutions on doit les utiliser.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #20

Oui, il faut faire la différence entre l'exceptionnel et le régulier.
Mais je ne pense pas que le professionalisme s'arrête au strict respect de la convention et des règles du métier.
On peut rencontrer tous les cas de figures.
Quand j'étais pe, entre une assmat qui respecte à la virgule près les textes, mais dont je sens l'implication envers les enfants très moyenne et celle qui de temps en temps les dépassent, mais qu'à coté de ça, son investissement auprès des petits est fabuleux, mon choix est vite fait.....
j'en ai eu une comme ça. Oui, ça lui arrivait d'emmener ma fille au supermarché, les jours ou on rentrait tard, ou si ses enfants et petits enfants débarquaient à l'improviste. mais d'une part, elle me le disait, et d'autre part, c'était un moment chouette pour ma fille car il y avait un bonbon, un tour de manège à la clef.
Oui, sa belle fille a gardé les enfants une semaine à sa place, avec notre accord. Son mari lui avait offert un voyage en Egypte. cette semaine, ça avait été un peu folklo car la belle fille en question a été un peu débordée, mais ce partage entre les petits accueillis, les petits enfants de nounou, le changement d'habitudes, a été très riche.
Oui, cela est arrivé que ce soit son mari qui garde ma fille le temps qu'elle aille chercher des péris à l'école si le temps était pourri, ou ma fille malade, et il lui "apprenait" à jouer de la guitare....

Et une fois, alors qu'elle avait son petit fils chez elle, le petit a du être hospitalisé d'urgence, emmené par le samu. c'est tout à fait naturellement que je lui ai proposé de prendre la grande soeur, qui avait l'age de ma fille, pour la nuit.

Nous sommes tous restés en contact, Notre tatie, on la voyait environ 3 fois par an. Et quand nous avons appris qu'elle avait cette méchante maladie, qui l'a emportée en quelques mois, nous l'avons accompagnée comme nous le pouvions. ma fille, qui habite à 400km, n'a pas hésité une seconde, elle a fait l'aller retour, malgré ses cours.
Et pourtant, comme nous avons déménagé, elle n'a gardé mon ainée que 4 ans et 1 an pour la plus jeune.

Voila, je suis d'accord qu'il faille respecter les règles, mais néanmoins, quand on a confiance, quand on voit que son enfant a un attachement réel et profond pour son assmat, je pense qu'on peut prendre quelques libertés. la relation humaine doit toujours prévaloir

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #21

La relation humaine, oui, entièrement d'accord, seulement, lorsque l'on est plus "vue" ou considérée comme assmat, mais plutôt comme la tatie, il y à quand même une autre relation qui s'installe avec des attentes différentes, car, la tatie, peut et doit rendre des services... Est ce quel la vision de tatie n'est pas différente de celle de l'assmat ??

Dernièrement, dans le groupe avec la psy à été évoqué ce que nous pensions nous être "pro", et si les dépassements d'horaires acceptées par certaines pouvaient être considérés comme attitude pro ? sachant que nous DEVONS préparer le départ de l'enfant, et que du coup, les retards engendrent des tensions pour l'enfant....

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #22

Metal pour moi toute la subtilité est dans une de tes phrases : la différence entre elle PEUT et elle DOIT.
J'ai des contrats de travail et d'accueil plutôt longs qui cadrent bien les droits et devoirs de chacun et je m'appuie dessus si nécessaire, pour autant quand je peux rendre service à un PE je le fais et ils me le rendent bien.
Néanmoins l'expérience fait que j'ai un principe : je ne dis jamais oui ou non d'office, je dis au PE que je vais réfléchir car sur le coup on ne pèse pas toujours le pour et le contre.
Évidemment quand il s'agit d'une situation exceptionnelle (maman ou papa hospitalisée en urgence, une mamie/papi... qui vient de décéder...) la question ne se pose pas, je suis là.
Pour autant je ne suis pas une "copine", je tiens à laisser une certaine distance toute la durée du contrat notamment à travers le vouvoiement.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #23

Oui, certes, il y a des limites à ne pas dépasser, de part et d'autre et ce n'est pas parce que on se rend service, qu'on ne doit pas pouvoir/savoir recadrer quand ça va trop loin. Il faut être clair dès le départ, et après aussi d'ailleurs.

Après, il y a la vraie vie, avec les vrais gens. Quand un parent t'appelle pour te dire qu'il est coincé sur la route, comment fais tu pour ne pas accepter ledépassement d'horaire ?
Et puis la tension de l'enfant, c'est tout relatif quand même. En 11 ans de métier, je n'ai jamais rencontré de gros problèmes lors de départs. parfois des enfants qui font "l'intéressant" et que je recadre vite fait, parfois quelques pleurs (mais très rares) car ils trouvent que c'est long, bon, ben on console, on sort un jeu et ça passe.
Des fois je me dis qu'on fait tout un plat pour des choses sommes toutes naturelles et pas bien graves.

Bien sur que la tatie et l'assmat ce n'est pas la même chose, mais si la relation entre le parent et l'assmat est saine, ça ne pose généralement pas de problème.

Avant d'être assmat, je travaillais dans un aéroport. Mes horaires pouvaient changer. Parfois, on m'appelait à 21h pour me demander de venir plus tôt ou plus tard le lendemain matin. j'en avais parlé avec mon assmat qui m'avait dit que je pouvais la prévenir jusqu'à 22h.
Et parfois, souvent même, si un avion était en retard, ou mon collègue absent, je devais rester plus tard. j'essayais d'éviter au maximum, mais je ne pouvais pas toujours dire non. Et mon mari, si ça se prolongeait, récupérait les enfants, ça ne débordait jamais sur des horaires de fous, mais ça changeait.
Elle savait tout ça avant de commencer, donc c'était clair pour tout le monde.
D'un autre coté, si à la base je devais récupérer les enfants à 16h30 et que finalement, c'est mon mari qui venait à 18h30, je me voyais mal lui dire que je ne l'autorisais pas à aller faire quelques courses, ou à les laisser avec son mari parcequ'elle avait un rendez vous.
nos lieux de travail étaient à 50 minutes de chez elle, sans embouteillage, aucune possibilité de venir les chercher rapidement, pas de famille dans le coin...
il faut aussi prendre en compte la réalité .

En tant qu'assmat maintenant, si des pe travaillant loin, avec des horaires décalés ou changeants, sans famille proche, soit je refuse le contrat parce que je ne veux justement pas être ennuyée, soit j'accepte en connaissance de cause, mais avec une certaine liberté en contre partie. mais au moins, tout le monde est fixé.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Accident de travail pour aller récupérer son propre enfant? il y a 8 mois 2 semaines #24

Cedila, je ne parle pas des retards ponctuels, là dessus pas de soucis...

Non, je ne partage pas ta vision de l'accueil....

Je l'avais, et de déconvenue en déconvenue eh bien, je garde désormais des relations professionnelles, gentilles, mais non plus amicales.

J'apprécie mes employeurs mais avec une certaine distance, et je sais, que parfois ils ne sont pas honnête dans leur comportement envers moi.

Celà ne n'empêche d'accueillir tout le monde le matin avec un grand sourire....
Mais je n'attends pas de notre relation plus que celle qu'elle doit être.

Bonne journée en tout cas.
Ce message a reçu les remerciements de : PIA

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.