Actualités

  • Revalorisation des frais de déplacement

    28 février 2019

    Le montant minimal des indemnités kilométriques des assistantes maternelles est revalorisé.
  • Exonération des heures complémentaires et supplémentaires

    25 janvier 2019

    Le décret précisant le montant de l’exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires et complémentaires est paru au Journal officiel.
  • Plafonds de ressources 2019 du complément mode de garde

    17 janvier 2019

    Les plafonds de ressources des prestations familiales sont revalorisés de 1 % pour l'année 2019.

Récemment mis à jour

  • Les droits à congés payés

    27 juin 2019

    Dès son premier jour de travail, l'assistante maternelle acquiert des droits à congés payés.

Les nouveautés de L'assmat

  • L'Agenda de L'assmat 2020

    L'Agenda de L'assmat 2020

    L'Agenda de L’assmat 2020, une solution incontournable pour les assistantes maternelles !
  • L'assmat n° 179 octobre-novembre 2019

    179 octobre 2019

    > Le droit à l’assurance chômage
    > Absences de l’enfant : quelles incidences ?
  • L'assmat n° 178 août-septembre 2019

    178 août 2019

    > Le contentieux administratif
    > Le déménagement de l’assistante maternelle
Bienvenue, Invité
Partagez votre point de vue, faites part de vos réactions et échangez ici autour de l'actualité professionnelle du métier d'assistante maternelle.

SUJET : Et puis quoi encore ??

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #19

D'ailleurs, qu'y-a-t-il noté dans tes contrats Meilyn au sujet de la journée de solidarité ?

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

unsa-assmat91.com

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #20

Je suis d'accord avec Suzie, je pense que ces PE cherchaient simplement une faute pour pouvoir effectuer un licenciement sans préavis et sans paiement des CP et avaient tout préparé.
On ne licencie pas comme ça du jour au lendemain (pour un jour où l'AM n'a aps accueilli l'enfant alors que ce n'était pas noté au contrat et où en plus la maman ne travaillait pas) sans avoir prévu une solution d'accueil pour le lendemain.

Par contre j'aimerai qu'on m'explique pourquoi la journée de solidarité nous concernerait alors qu'elle n'est pas listée dans les textes du code du travail qui s'appliquent à notre profession (Article L423-2).
Et même si elle était listée vu sa rédaction elle semble simplement s'appliquer aux entreprises.

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #21

NoounouC écrit: Je suis d'accord avec Suzie, je pense que ces PE cherchaient simplement une faute pour pouvoir effectuer un licenciement sans préavis et sans paiement des CP et avaient tout préparé.
On ne licencie pas comme ça du jour au lendemain (pour un jour où l'AM n'a aps accueilli l'enfant alors que ce n'était pas noté au contrat et où en plus la maman ne travaillait pas) sans avoir prévu une solution d'accueil pour le lendemain.

Par contre j'aimerai qu'on m'explique pourquoi la journée de solidarité nous concernerait alors qu'elle n'est pas listée dans les textes du code du travail qui s'appliquent à notre profession (Article L423-2).
Et même si elle était listée vu sa rédaction elle semble simplement s'appliquer aux entreprises.


Oui, c'est ce que certains juristes avancent pour expliquer que cette journée ne s'applique pas aux assistantes maternelles... Cependant, il n'y a pas de texte clair à ce sujet...
Et effectivement, dans la pratique, la manière dont cette journée doit s'effectuer est quasi impossible pour les assmats...

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

unsa-assmat91.com
Dernière édition: par Suzie.

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #22

metal1988 écrit:

meilyn écrit: Elle est venue .... Elle a vu ... Mais elle n'a pas vaincu :-)

Le couple est arrivé à 7h30 tapantes ( alors que d'habitude c'est plutot 7h40 - 45 et maman seulement ... ) , avec une amie nous les avons vu par la fenetre en train de s'acharner sur la sonnette ( débranchée ) , la choupette dans les bras de papa ( il pleuvait à verses ce matin ! ) , ils sont restés là pratiquement jusqu'à 8h !!!
Evidemment j'avais des dizaines de SMS et d'appels ( portable sur silencieux ).

Vers 9h il y a eut plusieurs appels masqués sur le fixe ( dans ces cas là mon téléphone bascule directement sur répondeur ) pas de message mais je suis pratiquement sure que c'était elle .

Et vers 9h45 , une amie qui partait de chez moi m'a envoyé un SMS me disant que ma PE était dans la rue dans sa voiture...

Je suis sortie vers 10 h et par reflexe j'ai ouvert la boite aux lettres, c'est férié mais j'ai du courrier !!!! :-)
Une envelope contenant une lettre me signalant que suite à mon refus d'accueillir leur fille ce jour et mon refus de tout dialogue , ils se voient dans l'obligation de prévenir qui de droit , et de lancer une procédure de licenciement pour faute :-) ( quelle surprise ! :-) )
Et la lettre etait également accompagnée de leur propre calcul des CP dont aucunes des sommes ne correspond à mes calculs ( ni 10% ni maintien de salaire ) et un bulletin de salaire pour le mois de mai , sur lequel la journée d'aujourd'hui est déduite et où n'apparait aucune indemnités pour la semaine à venir ( du 25 au 31 ... ) , j'en conclue donc que je n'aurai surement pas la choupette .


Comment dire ... Je suis plutôt soulagée en fait , j'ai hate de recevoir ma lettre de licenciement officielle , je sais que la fin de contrat sera difficile , que j'aurai surement du mal à percevoir mon du , mais je sais aussi que je suis dans mon droit , si les choses doivent aller plus loin et bien j'irai en toute serénité . :)

Si le contrat s'arrete , la choupette va me manquer , elle est tellement adorable :( elle va manquer à ses petits copain aussi , j'espère au moins que j'aurai la possibilité de lui dire au revoir ...



Bonjour, je sais que vous tu es très informée, néanmoins, je pense qu'il est utile pour toi de contacter ta directe, car dans mon secteur tous les employeurs se voient dire qu'effectivement ils ont bien le droit d'imposer la journée de solidarité.
J'ai aussi trouvé çà :
www.assistantes-maternelles.net/forum/jo...idarite-11269?page=2

Pas facile de se positionner. Bon courage.


Ha oui en effet ce lien va totalement à l'opposé de ce que l'on nous dit... Je vais contacter ma directe dès que possible .

La dernière fois que nous avons évoqué la journée de solidarité elle et moi , c'était apres qu'elle ait récupéré sa fille un mercredi où j'avais effectué des heures complementaires à sa demande .
Dès le début du contrat elles m'avait donné une liste de mercredi où elle aurait besoin de moi pour des heures complementaires , je lui avait bien expliqué de na pas considérer ces heures complementaires comme acquises que tout dépendrait de ma disponibilité , elle devait donc malgré la liste s'informer une semaine avant de ma disponibilité ou pas .

Donc la dernière fois , elle m'a dit : " il reste un mercredi sur la liste avant les vacances , mais pour la journée de solidarité je dois travailler 2 demi journées , donc je vais peut etre vous demander de la prendre 2 autres mercredi .

J'ai répondu : " ça dépendra de ma disponibillité comme on l'a noté dans le contrat , j'accepte les heures complementaires si disponible ."

Et elle a eut l'air surpris quand j'ai parlé d'heures complémentaires , mais sur le moment je n'ai pas tilté .


D'ailleurs en comparant ce qui cloche entre ses calculs de CP et les miens , je me rend compte qu'elle n'a compté aucunes heures complémentaires dans le calcul des 10 % et pour le maintien de salaire elle a noté un nombre de semaines travaillées qui ne correspond pas à la réalité .

Et elle risque d'avoir une autre surprise :-) car la regul de salaire devrait normalement etre en ma faveur car l'adaptation a commencé les 2 dernières semaines d'aout et nous avons calculé une mensualisation sur 36 semaines ( puisqu'elle est enseignante ) ...


J'ai 3 autres PE enseignants et aucun problème de ce genre avec eux ...

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #23

meilyn écrit:

metal1988 écrit:

meilyn écrit: Elle est venue .... Elle a vu ... Mais elle n'a pas vaincu :-)

Le couple est arrivé à 7h30 tapantes ( alors que d'habitude c'est plutot 7h40 - 45 et maman seulement ... ) , avec une amie nous les avons vu par la fenetre en train de s'acharner sur la sonnette ( débranchée ) , la choupette dans les bras de papa ( il pleuvait à verses ce matin ! ) , ils sont restés là pratiquement jusqu'à 8h !!!
Evidemment j'avais des dizaines de SMS et d'appels ( portable sur silencieux ).

Vers 9h il y a eut plusieurs appels masqués sur le fixe ( dans ces cas là mon téléphone bascule directement sur répondeur ) pas de message mais je suis pratiquement sure que c'était elle .

Et vers 9h45 , une amie qui partait de chez moi m'a envoyé un SMS me disant que ma PE était dans la rue dans sa voiture...

Je suis sortie vers 10 h et par reflexe j'ai ouvert la boite aux lettres, c'est férié mais j'ai du courrier !!!! :-)
Une envelope contenant une lettre me signalant que suite à mon refus d'accueillir leur fille ce jour et mon refus de tout dialogue , ils se voient dans l'obligation de prévenir qui de droit , et de lancer une procédure de licenciement pour faute :-) ( quelle surprise ! :-) )
Et la lettre etait également accompagnée de leur propre calcul des CP dont aucunes des sommes ne correspond à mes calculs ( ni 10% ni maintien de salaire ) et un bulletin de salaire pour le mois de mai , sur lequel la journée d'aujourd'hui est déduite et où n'apparait aucune indemnités pour la semaine à venir ( du 25 au 31 ... ) , j'en conclue donc que je n'aurai surement pas la choupette .


Comment dire ... Je suis plutôt soulagée en fait , j'ai hate de recevoir ma lettre de licenciement officielle , je sais que la fin de contrat sera difficile , que j'aurai surement du mal à percevoir mon du , mais je sais aussi que je suis dans mon droit , si les choses doivent aller plus loin et bien j'irai en toute serénité . :)

Si le contrat s'arrete , la choupette va me manquer , elle est tellement adorable :( elle va manquer à ses petits copain aussi , j'espère au moins que j'aurai la possibilité de lui dire au revoir ...



Bonjour, je sais que vous tu es très informée, néanmoins, je pense qu'il est utile pour toi de contacter ta directe, car dans mon secteur tous les employeurs se voient dire qu'effectivement ils ont bien le droit d'imposer la journée de solidarité.
J'ai aussi trouvé çà :
www.assistantes-maternelles.net/forum/jo...idarite-11269?page=2

Pas facile de se positionner. Bon courage.


Ha oui en effet ce lien va totalement à l'opposé de ce que l'on nous dit... Je vais contacter ma directe dès que possible .

La dernière fois que nous avons évoqué la journée de solidarité elle et moi , c'était apres qu'elle ait récupéré sa fille un mercredi où j'avais effectué des heures complementaires à sa demande .
Dès le début du contrat elles m'avait donné une liste de mercredi où elle aurait besoin de moi pour des heures complementaires , je lui avait bien expliqué de na pas considérer ces heures complementaires comme acquises que tout dépendrait de ma disponibilité , elle devait donc malgré la liste s'informer une semaine avant de ma disponibilité ou pas .

Donc la dernière fois , elle m'a dit : " il reste un mercredi sur la liste avant les vacances , mais pour la journée de solidarité je dois travailler 2 demi journées , donc je vais peut etre vous demander de la prendre 2 autres mercredi .

J'ai répondu : " ça dépendra de ma disponibillité comme on l'a noté dans le contrat , j'accepte les heures complementaires si disponible ." Là, il aurait fallu lui répondre que la journée de solidarité doit s'effectuer au même moment pour tous vos employeurs... donc pas possible de la faire sur des heures complémentaires souhaitées par elle seule.

Et elle a eut l'air surpris quand j'ai parlé d'heures complémentaires , mais sur le moment je n'ai pas tilté .


D'ailleurs en comparant ce qui cloche entre ses calculs de CP et les miens , je me rend compte qu'elle n'a compté aucunes heures complémentaires dans le calcul des 10 % et pour le maintien de salaire elle a noté un nombre de semaines travaillées qui ne correspond pas à la réalité .

Et elle risque d'avoir une autre surprise :-) car la regul de salaire devrait normalement etre en ma faveur car l'adaptation a commencé les 2 dernières semaines d'aout et nous avons calculé une mensualisation sur 36 semaines ( puisqu'elle est enseignante ) ...


J'ai 3 autres PE enseignants et aucun problème de ce genre avec eux ...

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.

unsa-assmat91.com

Et puis quoi encore ?? il y a 4 ans 6 mois #24

Suzie écrit:

metal1988 écrit:

meilyn écrit: Elle est venue .... Elle a vu ... Mais elle n'a pas vaincu :-)

Le couple est arrivé à 7h30 tapantes ( alors que d'habitude c'est plutot 7h40 - 45 et maman seulement ... ) , avec une amie nous les avons vu par la fenetre en train de s'acharner sur la sonnette ( débranchée ) , la choupette dans les bras de papa ( il pleuvait à verses ce matin ! ) , ils sont restés là pratiquement jusqu'à 8h !!!
Evidemment j'avais des dizaines de SMS et d'appels ( portable sur silencieux ).

Vers 9h il y a eut plusieurs appels masqués sur le fixe ( dans ces cas là mon téléphone bascule directement sur répondeur ) pas de message mais je suis pratiquement sure que c'était elle .

Et vers 9h45 , une amie qui partait de chez moi m'a envoyé un SMS me disant que ma PE était dans la rue dans sa voiture...

Je suis sortie vers 10 h et par reflexe j'ai ouvert la boite aux lettres, c'est férié mais j'ai du courrier !!!! :-)
Une envelope contenant une lettre me signalant que suite à mon refus d'accueillir leur fille ce jour et mon refus de tout dialogue , ils se voient dans l'obligation de prévenir qui de droit , et de lancer une procédure de licenciement pour faute :-) ( quelle surprise ! :-) )
Et la lettre etait également accompagnée de leur propre calcul des CP dont aucunes des sommes ne correspond à mes calculs ( ni 10% ni maintien de salaire ) et un bulletin de salaire pour le mois de mai , sur lequel la journée d'aujourd'hui est déduite et où n'apparait aucune indemnités pour la semaine à venir ( du 25 au 31 ... ) , j'en conclue donc que je n'aurai surement pas la choupette .


Comment dire ... Je suis plutôt soulagée en fait , j'ai hate de recevoir ma lettre de licenciement officielle , je sais que la fin de contrat sera difficile , que j'aurai surement du mal à percevoir mon du , mais je sais aussi que je suis dans mon droit , si les choses doivent aller plus loin et bien j'irai en toute serénité . :)

Si le contrat s'arrete , la choupette va me manquer , elle est tellement adorable :( elle va manquer à ses petits copain aussi , j'espère au moins que j'aurai la possibilité de lui dire au revoir ...



Bonjour, je sais que vous tu es très informée, néanmoins, je pense qu'il est utile pour toi de contacter ta directe, car dans mon secteur tous les employeurs se voient dire qu'effectivement ils ont bien le droit d'imposer la journée de solidarité.
J'ai aussi trouvé çà :
www.assistantes-maternelles.net/forum/jo...idarite-11269?page=2

Pas facile de se positionner. Bon courage.


Bonjour,

alors la journée de solidarité doit se faire le même jour pour tous les employeurs confondus et au prorata du temps de travail... Autrement dit, cet employeur ne pouvait pas décider au dernier moment d'imposer à Meilyn de travailler ce lundi... qui, rappelons-le est un jour férié...
La journée de solidarité est désormais déconnectée du Lundi de Pentecôte et peut se faire à tout autre moment...
En l'absence d'accord entre employeurs et salariée au sujet de cette journée et selon ce qui a été noté au contrat à ce sujet, Meilyn avait tous les droits de son côté pour ne pas ouvrir la porte à ce matin et refuser de travailler.
Les parents cherchaient juste la faute pour la licencier en payant le moins possible, quitte à se gâcher cette matinée de congés... :angry: Je pense qu'on aura tout vu dans ce métier :S


Il n'y a rien de specifiquement noté dans mon contrat au sujet de la journée de solidarité . En revanche il est clairement noté qu'aucun jour férié ne sera travaillé .

Quand à la journée de solidarité , mes PE sont parfaitement au courant dès le premier entretien, et je leur explique également que si je dois l'effectuer c'est le meme jour avec tous et au prorata du temps de travail .

Ils sont tous majoritairement enseignants, ils ne travaillent donc pas le lundi de pentecote , et la journée de solidarité ils l'effectuent en passant 1 ou 2 demi journées dans leur école pour des réunions ou des concertations , la majorité d'entre eux emmenent leurs enfants ce jour là ( j'ai des enseignants dans ma famille je sais donc comment cela se passe )

Mais cette PE de toutes les façons est la seule à ne pas se precipiter pour recuperer sa fille si elle fini en avance ... ( c'est la seule avec qui je fini pile poil à l'heure du contrat :-) même si elle arrive 30 min avant et que j'ai fini ma transmission elle ne décolle pas avant 17h30 :-)

Vous savez, je suis presque contente d'etre licenciée , car j'ai un contrat en attente bien plus interressant et si je peux accueillir cet enfant plus tot que prévu ce sera que du benef .

Connexion ou créez un compte pour participer à la conversation.